Accès direct au contenu

Retour du bâton

Wenger taille pour son arrogance

La presse anglaise est sans pitié. Quant aux sites Internet, n'en parlons pas ! L'un d'eux s'est payé Arsène Wenger. Et le pire, c'est qu'ils n'ont pas totalement tort.

Après s’être emporté contre les décisions arbitrales de M.Busacca lors du match Barcelone-Arsenal, Arsène Wenger s’est exposé à un sérieux retour de bâton de la part de la presse anglaise, toujours prête à taper sur un « Frenchie ». Cette fois, c’est le site « The Spoiler » qui s’est fendu d’un article à charge envers le coach d’Arsenal, lui intimant dans son titre « de se taire, et vite… ». Les journalistes de ce site se sont amusés à diviser le règne de Wenger à Arsenal en 3 parties, que voici :

1ère période : Le Professeur

« Les gens se plaignaient de son manque de passion et qu’il ne se ferait jamais au jeu anglais puisqu’il ne jouait pas assez au mental ».

2ème période : L’aveugle

« Il ne voyait rien, et ça tombait plutôt bien car cela a coïncidé avec la présence au club de Vieira, Keown, Berkamp and co. Des joueurs en plein dans leur période : Nasty Gifts (comprendre méchant coup dans le dos de l’arbitre..) » 

3ème période : Le rebelle

Sommé de s’excuser auprès des instances de l’UEFA pour son comportement après le coup de sifflet final, Arsène Wenger ne s’est pas démonté pour autant : « Lors d’une telle rencontre, vous ne pouvez pas prendre de telles décisions, en faisant preuve d’arrogance qui plus est. Ça arrive à tout le monde de prendre de mauvaises décisions, mais là, c’est de la tyrannie. Le site « the spoiler » a donc conclu, dans une formule typiquement british : un site plus virulent que « the spoiler » aurait probablement suggéré que Wenger est loin d’être dans une position idéale pour émettre des critiques au sujet de mauvaises décisions mises sur le compte de la tyrannie et de l’arrogance. No comment…

A lire aussi: C'est bon, Busacca peut arbitrer en L1