Trop de footix dans les tribunes
La rédaction

Une vague orange aux abords du stade, une furia Roja dans les rues de Jo'Burg, mais dans l'enceinte du Soccer City Stadium? le calme plat. Même les vuvuzelas se sont faites discrètes. Mais où étaient donc les vrais supporters ?

Trop de VIP dans les stades de la Coupe du monde ! Trop de VIP dans les tribunes de la finale ! C’est à demi-mot ce que plusieurs journalistes sportifs présents dans l’enceinte du Soccer City Stadium ont déploré au lendemain de la finale. « Aucun chant de supporters » dénonce l’un sur I-Télé, « pas une grosse ambiance » précise un autre sur Europe 1. Comme à chaque finale de Mondial, les footix ont envahi la place.

Plusieurs de ces gens-là, huiles et officiels de tous pays, n’ont même pas eu besoin de payer leur billet. D’autres, aisés ou privilégiés ont pu réserver leur siège longtemps à l’avance pour assister au match le plus important de l’année. Et au final, combien reste-t-il de places pour les vrais supporters des deux équipes finalistes ?

Hier soir, l’histoire s’est répétée. Dans les tribunes du Soccer City Stadium, par dessus leur costume de circonstance, quelques spectateurs avaient enfilé un t-shirt ou enroulé une écharpe de leur équipe favorite. Mais lorsqu’il fallait encourager, chanter, scander, personne n’a répondu présent. "Même les vuvuzelas se sont faites discrètes" précise un confrère. Devant un spectacle footballistique tendu, accroché, l’euphorie des 10 premières minutes s’est rapidement éteinte. Et finalement, les quelques vrais supporters présent dans les tribunes se sont tu pour ne pas s’égosiller. La tension a pris le pas sur l’ambiance. Et tout le monde a attendu le dénouement...