Accès direct au contenu

Fusillade de Cabinda

Togo - Akakpo : « J’ai pris deux balles et ceux qui étaient devant sont décédés »

Akakpo

Attaqué par des séparatistes dans l’enclave de Cabinda en Angola le 8 janvier 2010, juste avant le mondial sud-africain, le bus du Togo avait fait la Une des journaux le lendemain. Serge Akakpo, le vice-capitaine du Togo revient sur l’évènement dans les colonnes de L’Equipe : « Quand ça a tiré, on s’est tous couchés et moi, malheureusement, un peu trop tard. J’ai pris deux balles dans le dos mais j’ai eu la chance qu’elles n’aient pas pénétré. Ceux qui sont décédés étaient devant moi et Obilalé à côté. Quand j’ai été touché, je pensais que c’était fini, je ne savais pas comment on allait s’en sortir vivants. »