Accès direct au contenu

Mauvais communicant

Real : Mourinho fuit ses responsabilités

Real : Mourinho fuit ses responsabilités

S’il est sans doute l’un des meilleurs entraîneurs au monde, José Mourinho n’est en revanche pas des plus sympathiques. Et depuis qu’il est à Madrid, il a pris la fâcheuse habitude de snober la presse.

Un caractère bien trempé, une personnalité très forte et un ego surdimensionné : José Mourinho n’est pas un entraîneur comme les autres. C’est simple, soit on aime, soit on n’aime pas. Le technicien portugais n’en finit plus en tout cas de faire parler de lui. En bien ou en mal. Considéré comme le meilleur entraîneur du monde, il est souvent critiqué pour son approche tactique des Clasicos et son comportement particulièrement déplorable.

Mourinho se défile devant la presse
A tort ou à travers ? C’est selon… Mais le phénomène Mourinho ne s’arrête pas là. Souvent très virulent avec la presse, José Mourinho fuit ses responsabilités depuis son arrivée au Real Madrid. En l’espace d’un an et demi, il a ainsi envoyé trente-six fois son adjoint, Aitor Karanka, en conférence de presse. Rien que ça… Le même Mourinho qui reprochait il y a quelques années à Johan Cruyff de fuir ses responsabilités. « Dans toute ma carrière d'entraîneur, je n’ai manqué qu’un entraînement. Et encore, c’était parce que ma fille avait sa petite communion », avançait-il alors.

Une faute professionnelle
Le personnage a depuis bien changé, lui qui touche, pour rappel, dix millions d'euros par an à Madrid. Ses absences en conférence de presse ont en tout cas tout d'une faute professionnelle. Alors certes, elles ne sont pas toutes obligatoires. Mais plus qu’une obligation, cela reste un devoir, que tous les autres entraîneurs au monde respectent. Avec réticence, parfois, mais dans les règles de l’art. « Un entraîneur qui ne peut pas assumer les devoirs de sa charge n'est pas un bon entraîneur », écrit-on en Espagne. Tout est dit.

A lire aussi : Nadal impliqué dans un scandale fiscal !