Accès direct au contenu

Foot

Rami : « Cest bien de prendre des gifles »

La défaite face à la Suède (0-2) a fait mal. Très mal même. Adil Rami, interrogé par le site de la FFF et qui sera privé de son compère Philippe Mexès pour le prochain quart de finale, se veut confiant : « Ce math perdu contre la Suède, c’est peut-être un mal pour un bien. On aura la réponse après le quart de finale. Mais c’est bien de prendre des gifles comme ça et de voir si on peut réagir, voir notre force mentale. Je pense qu’on en est capable, surtout contre des grosses équipes comme l’Espagne ». Avant d’ajouter : « J’ai eu des échos par des amis espagnols. Je sais qu’ils nous craignent. Là-bas, ils disent qu’on a beaucoup de potentiel, que sur un match on est capable de faire la différence contre n’importe quelle équipe. Donc je pense qu’ils ont une crainte envers nous ».