Accès direct au contenu

Calvaire

PSG : Van der Wiel a pris leau

gregory van der wiel

Titularisé en lieu et place de Christophe Jallet, Gregory Van der Wiel a vécu un cauchemar en première période face au FC Porto. A 0-0, à l’image de son équipe, le latéral batave s’en sort bien. Ca aurait pu être pire.

Carlo Ancelotti a raté son pari. A tel point qu’il ne serait pas étonnant de voir Gregory Van der Wiel sortir à la pause. L’entraîneur du PSG, qui a décidé de titulariser le latéral droit néerlandais pour contrer la vitesse de Silvestre Varela, ne pensait pas que son protégé prendrait le bouillon à ce point. C’est pourtant le cas.

Varela = 2 centres en 2 minutes !
Avec deux centres de Varela dès les 2 premières minutes, suite à des débordements trop faciles, VDW avait déjà mis les Parisiens en danger. Et ce n’était pas fini. Auteur de deux petits matchs depuis son arrivée à Paris (il fut titulaire à Bastia et entré en jeu contre Sochaux), le Batave a multiplié les allers-retours sans jamais réussir à se positionner et n’a surtout montré aucune connexion avec Clément Chantôme dans le registre offensif.

Chantôme a bouché les trous
Pire, c’est même ce dernier, l’un des rares Parisiens au niveau sur ces 45 premières minutes, qui s’est démultiplié pour colmater ses brèches. A sa décharge, Van der Wiel a légèrement relevé la tête après une dei-heure de jeu en étant enfin décisif défensivement et plus à l’aise dans la relance. Pour un finaliste d'une Coupe du monde, c’est trop peu.