Accès direct au contenu

Bête blessée

Pourquoi Morel veut affronter Arsenal

Avant le choc de ce soir face à Arsenal en Ligue des champions, Jérémy Morel est revenu sur la situation dramatique de l'OM en Ligue 1 et nous dévoile pourquoi ce match est si particulier à ses yeux.

Entre la Ligue 1 et la Ligue des champions, l’OM est le roi du grand écart depuis le début de saison. Ecartelé entre d’insipides prestations en Ligue 1 et d’autres terriblement efficaces sur la scène européenne. Pourtant, comme à l’accoutumée, Marseille n’a pas préparé au mieux son rendez-vous continental en ne parvenant pas à s’imposer à Toulouse, le week-end dernier. Si dans l’absolu décrocher un nul sur la pelouse du Téfécé n’est pas une si mauvaise opération, Jérémy Morel sait qu’actuellement l’OM ne peut pas s’en contenter. « Dans notre situation, on n’a plus le droit de laisser échapper des points », concède, lucide, le latéral gauche marseillais. La raison de cette incapacité à gagner ? « Une spirale négative. Les résultats ne sont pas là, ça entraîne un manque de confiance qui entraîne des contre-performances, avance Morel. Pourtant, individuellement, il y a énormément de qualité ».

Se servir de la Ligue des champions
Pour s’extirper de ce cercle vicieux, l’OM doit donc revenir à des valeurs fondamentales : agressivité, envie, discipline tactique, et surtout, enfin faire preuve d’efficacité. Et pour les appliquer rien de tel qu’une soirée de gala contre Arsenal en Ligue des champions. « Comme on le répète depuis le début de saison, avec la Ligue des champions, on va essayer de sortir du contexte du championnat qui est très compliqué. Essayer de se servir de cette compétition qui nous réussit pour le moment, pour se sortir de la mauvaise passe en championnat », s’entête l’ancien Lorientais. S’aérer avec la Ligue des champions pour mieux rebondir en championnat, une stratégie qui jusqu’ici n’a pas vraiment porté ses fruits.

Morel : " On s'est chambré avec Koscielny "
Mais au-delà de retrouver une sérénité qui les fuit depuis le début de saison, la réception d’Arsenal constitue pour l’OM une superbe opportunité de réaliser un sans-faute en Ligue des champions et d’asseoir un peu plus sa place de leader de la poule F. Une rencontre qui revêt également un intérêt très particulier pour Jérémy Morel. « Je suis très heureux de jouer Arsenal parce que ça va me permettre de jouer contre mon pote Lolo. (NDLR : Laurent Koscielny, son ancien coéquipier à Lorient). On s’est un peu chambré au téléphone, révèle le défenseur marseillais. Mais ce sera surtout l’occasion de voir quelle est la bête la plus blessée entre les deux équipes. Parce qu’Arsenal est un peu dans une situation similaire à la notre en championnat. » Un duel de convalescents qui pourrait s’avérer décisif pour la destinée sportive de l’Olympique de Marseille et d’Arsenal.