Accès direct au contenu

Bizarre

OL : les zones dombre du Dinamo Zagreb

Si la rumeur d’un match truqué entre le Dinamo Zagreb et Lyon se fait de plus en plus insistante, c’est sans doute aussi car le Dinamo est un club bien particulier avec lequel Lyon a déjà eu quelques rapports…



Le Dinamo Zagreb, c’est tout d’abord un patron assez spécial. Zdravko Mamic est plutôt du genre sanguin, capable par exemple de s’en prendre à un journaliste de manière assez virulente…


Et au Dinamo Zagreb, tout se passe en famille. Zoran, son frère, est le directeur sportif, Mario, son fils, est agent FIFA et représentant des meilleurs joueurs du Dinamo. Mario Mamic, qui représente aujourd'hui le gardien Ivan Kelava et l'arrière droit Sime Vrsaljko, particulièrement mauvais hier, représentait notamment un certain Dejan Lovren au moment de son transfert à Lyon. Un dossier suivi à l’époque par Claude Puel, même si Florian Maurice avait participé aux discussions. A l'époque, Bernard Lacombe, pourtant conseiller du président Aulas, n'avait pas mis le nez dans ce transfert. En effet, ce n'était pas une de ses pistes et il n'était pas très chaud pour faire signer Lovren, dossier géré en direct par Puel.

"Si Mamic a truqué un match, je mangerai de la m..."
En Croatie, Mamic (le père, pas le fils, ni l'oncle) est également très connu pour sa passion pour l'achat de matchs. Il a d’ailleurs été jugé a plusieurs reprises sur le sujet… Son frère, le directeur sportif, a lui été accusé d'avoir arrangé la finale de la coupe nationale 2009 contre l'Hajduk Split, considéré comme le grand rival. Une première enquête avait été ouverte par l'UEFA puis elle a, bizarrement, été transmise à la fédération croate, dont le président avait alors déclaré, dans un discours empreint de neutralité : « Si Mamic a truqué un match, je mangerai de la m... » Quelques semaines plus tard, en toute logique, le frere Mamic a donc été déclaré innocent. Pour information, ce match a été marqué par deux expulsions côté Split et un penalty pour le Dinamo Zagreb…

A lire aussi : OL : Aulas rigole des rumeurs de triche