Accès direct au contenu

Fourgon blindé

Mourinho coffre par la police

le10sport

José Mourinho aurait bien aimé profiter de la fête à Cibeles en compagnie de son équipe et des supporters du Real Madrid mais il a été embarqué par la Guardia Civil.

Rassurez-vous. José Mourinho n'a pas trop bu et n'a frappé personne. Il a juste voulu se frayer un chemin dans la foule réunie à la place Cibeles, la plus connue de Madrid. En pleine fiesta, « The Special One », qui avait sommeil et voulait laisser ses joueurs savourer tout seuls, a fait appel à une fourgonnette de la Guardia Civil pour rentrer chez lui !

Feux de Bengale
A ce moment précis, la fête était à son apothéose : feux de Bengale, pluie, cris, danses... Mourinho, qui était arrivé dans l'autobus officiel du Real Madrid, a répondu à quelques questions de journalistes de TV (qui n'étaient d'ailleurs pas les directeurs), a salué la foule et s'est cassé en solitaire. En grand seigneur.