Accès direct au contenu

Partira, partira pas ?

OM : Les vérités de Nkoulou sur son avenir

Nicolas-Nkoulou

Titulaire indiscutable au sein de la défense de l’OM, Nicolas Nkoulou sera attendu au tournant cette saison. Alors qu’il affole les plus grosses écuries européennes, le Camerounais reste à l’écoute de toutes les offres même s’il ne devrait pas quitter l’Hexagone dans l’immédiat.

Un an après son arrivée sur la Canebière, Nicolas Nkoulou (22 ans) fait désormais figure de référence à son poste. L’ancien défenseur de l’AS Monaco a été l’un des rares joueurs de l’OM à tirer son épingle du jeu la saison passée et souhaite désormais continuer sur sa lancée comme il l’avoue dans les colonnes de L’Equipe. Quant aux sirènes du mercato, elles continuent de sonner dans un coin de sa tête.

« Je ne ferme pas la porte »

Alors que les dossiers chauds du mercato marseillais se nomment plutôt César Azpilicueta ou Stéphane Mbia, Nicolas Nkoulou reste l’un des phocéens les plus convoités sur le marché des transferts, ce qui n’est pas pour le déranger : « Mon envie n’est pas de partir, parce que je viens d’arriver. J’ai besoin de m’affirmer. Après, on verra, il y a des choses qui peuvent se passer. Mais c’est une marque de confiance, aussi, de me déclarer intransférable. Moi, je veux respecter mon club. Honnêtement, c’est vrai, je ne suis pas insensible aux bruits que j’entends sur moi. On va voir. Je ne ferme pas la porte […] Après, il y a des clubs qui font rêver, forcément. Le Real, le Barça, les deux clubs de Manchester, Chelsea, Milan… J’ai entendu parler de moi et ça m’a fait très plaisir. Mais ça ne m’a pas déstabilisé. Si les offres viennent, c’est parce que j’aurai travaillé. Alors je travaille », explique Nkoulou. S’il en est arrivé là, le natif de Yaoundé le doit en partie à la confiance accordée par Didier Deschamps qu’il regrette déjà sur le banc de l’OM.

Le départ du mentor

« Didier Deschamps m’a énormément apporté. Il m’a fait confiance. Ça n’était pas évident. Je suis arrivé, j’ai pris trois matches de suspension. Mais il ne s’est pas posé de questions », assure Nkoulou qui ne manque pas de reconnaissance envers le nouveau sélectionneur de l’équipe de France : « Tout au long de l’année, il n’a pas arrêté d’être derrière moi. C’est en partie grâce à lui que j’ai fait cette saison-là. On discutait souvent. Quand c’était bien, il me le disait, quand c’était moins bien, il me le disait aussi. On a besoin de ça pour avancer. Ça m’a permis de me sentir de mieux en mieux dans l’équipe. Son départ, c’est un peu difficile. C’était ma première année ici et je m’étais vraiment attaché à ce staff. Il va falloir s’adapter et faire avec ». Nouvelle ère, nouvelles méthodes : l’arrivée d’Elie Baup symbolise clairement le changement du club selon Nkoulou, qui semble apprécier les premières décisions de son entraîneur.

Elie Baup : son mercato, ses coups de gueule…

Au cœur des débats, le mercato de l’Olympique de Marseille devrait se jouer jusqu’à fermeture définitive du marché (le 4 septembre). L’occasion d’affirmer ses choix et son autorité au sein d’un groupe comme l’annonce Nkoulou : « Il y a des joueurs qui partent, et ce n’est pas seulement le critère sportif qui entre en compte. On a certaines affinités, et le fait de se séparer comme ça, ce n’est pas facile à vivre. Mais c’est la vie d’un footballeur. Pour Stéphane, ça m’attriste un peu, parce qu’il y a un lien vraiment fort entre nous. On a hâte que le mercato se termine. Quand le groupe sera stable, on pourra bosser tous ensemble. Après, sportivement, il faut faire confiance à ceux qui vont arriver. Il y a un nouvel entraîneur, déjà. Élie Baup, c’est un homme bien, strict, qui n’hésite pas à frapper quand c’est tordu. Et c’est important pour la vie de groupe ». L’avenir donnera peut-être raison au Camerounais puisque l’OM réussit un début de saison satisfaisant. Et en attendant de se voir briller sur les plus belles pelouses d’Europe, il continue match après match son ascension vers les sommets.

Par Guillaume de Saint Sauveur