Accès direct au contenu

Foot - Mercato - Real Madrid

Mercato - Real Madrid/AS Monaco : Un nouveau prétendant inattendu pour Zidane ?

Zinedine Zidane

Alors que Zinedine Zidane serait désireux de prendre un club en main au plus vite, l’AS Monaco aurait fait de lui l’une de ses priorités. Mais selon les informations du journaliste Pascal Praud, un ancien club de l’international français serait également entré dans la danse…

Nommé entraîneur-adjoint du Real Madrid en début de saison afin d’épauler Carlo Ancelotti dans sa tâche, Zinedine Zidane a ainsi eu l’occasion de se rapprocher du terrain pendant un an. Une expérience suffisante pour voler de ses propres ailes ? Quoi qu’il en soit, comme l’annonçait récemment la presse espagnole, il aurait reçu l’accord de quitter le club merengue en fin de saison. Et après l’AS Monaco et, à moindre mesure, le PSG, un troisième club français serait également en course dans ce dossier.

ZIDANE DE RETOUR À BORDEAUX ?

Selon le journaliste Pascal Praud, qui a relayé l’information sur son compte Twitter ce mercredi, les Girondins de Bordeaux songeraient également à proposer le poste d’entraîneur de Zinedine Zidane la saison prochaine : « Selon plusieurs sources, Bordeaux pense à Zinedine Zidane. Le nom de Stéphane Paille, actuellement salarié du Real, circule comme adjoint », a expliqué le journaliste. Pour rappel, comme Le 10 Sport vous l’avait révélé en exclusivité la semaine passée, un technicien étranger figurerait parmi les priorités du président, Jean-Louis Triaud.

« IL A LE PHYSIQUE DU FUTUR GRAND ENTRAÎNEUR»

Interrogé dans les colonnes de France Football, l’entraîneur du Real Madrid Carlo Ancelotti ne tarit pas d’éloges sur Zinedine Zidane : « Zizou ? Il bosse avec moi ! Disons qu’il travaille surtout sur le mouvement des attaquants, auxquels il parle énormément. Pas collectivement, toujours individuellement. Et, forcément, les joueurs l’écoutent. Zizou, il a le physique de l’emploi, celui futur grand entraîneur. Il voit avant tout le monde ce qui va se passer sur un terrain », explique Carlo Ancelotti.

Articles liés