Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : « Si vraiment on me propose de revenir, bien sûr que je reviens »

Peter Luccin

Débarqué à l’OM en 1998 puis reparti en 2000 chez l’ennemi juré, le PSG, Peter Luccin ne serait pas contre un retour au bord de la Méditerranée.

Il jouait à Bordeaux, l’OM et au PSG en France entre 1997 et 2001. Aujourd’hui il fréquente les joutes de la MLS avec le club texan du FC Dallas depuis une année. S’il se sent « super bien » aux Etats-Unis, Peter Luccin n’en oublie pas pour autant ses racines françaises. Dans un riche entretien accordé à FootMercato, l’ex-international espoir français a évoqué plusieurs sujets en liens avec l’actualité, notamment celle de l’OM et celle du PSG. Et même le mercato !

« PAS SPÉCIALEMENT D’ATTACHES À MARSEILLE »

Peter Luccin a fréquenté l’OM avant de rejoindre le PSG. Un choix pas forcément approuvé par tout le monde à Marseille, où le joueur a encore toute sa famille. Un transfert qui n’est pas vraiment passé du côté de la Canebière. « Je ne sais pas jusqu’à quand on m’en parlera ! Quand je rentre dans le coin, même mes amis proches me demandent comment j’ai pu signer au PSG, moi le Marseillais de souche. Et à chaque fois je réponds la même chose. Dans ma famille, mes frères sont des Parisiens, ma mère est Parisienne et mon père, lui, est Martiniquais. Donc pour moi, je n’ai pas spécialement d’attaches à Marseille. (...) Je ne le vois pas comme ça. Et en plus, je le redis encore, j’ai eu une superbe expérience à Paris. Je n’ai jamais eu de problèmes dans le vestiaire, même si c’est vrai qu’après l’arrivée de Luis Fernandez, ça c’est passé autrement. Mais ça, ça fait partie du football. J’ai passé une année magnifique là-bas. J’en garde un très bon souvenir, même avec les supporters. »

« PAS DE SOUCI »

Et s’il devait revenir en France, Peter Luccin viendrait volontiers revivre des moments en Ligue 1, à l’OM par exemple. « Moi franchement, je vais te dire la vérité et ça va être complètement décalé avec ce que les gens pensent à Marseille et Paris. Mais moi dans les deux-cas, je le dis sérieusement, ce challenge là, je le relève, je n’aurais pas peur de me faire incendier si je dois revenir à droite ou à gauche, il n’y aurait pas de souci, même si je dois aller à Marseille. Pourquoi ? Parce que c’est mon métier et on me paye pour faire quelque chose que j’aime. Donc je n’aurais pas peur d’entendre des insultes. Si vraiment on me propose de revenir à l’OM, bien sûr que je reviens à l’OM. »

Articles liés