Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : Belhanda donne la tendance pour son avenir

Younes Belhanda

Annoncé dans le collimateur de l’OM, Younes Belhanda envisage t-il un retour en Ligue 1, moins d’un an après son exil au Dynamo Kiev ? Le milieu offensif marocain fait le point sur son avenir dans les colonnes de France Football ce mardi.

Comme Le 10 Sport vous l’annonçait en exclusivité en février, l’OM étudie le dossier Younes Belhanda depuis plusieurs mois. Le club phocéen, désireux de recruter du sang neuf lors du prochain mercato afin de pallier le départ annoncé de plusieurs cadres, se serait penché sur le cas du Marocain au Dynamo Kiev. Interrogé par France Football, ce dernier fait le point sur son avenir.

« UN DÉPART NE M’A JAMAIS EFFLEURÉ L’ESPRIT »

« Un départ ? Quitter l'Ukraine ne m'a jamais effleuré l'esprit. Le président nous a rassurés sur la situation, nous a dit qu'il n'y avait rien à craindre », explique Younes Belhanda, qui revient en détail sur sa situation en Ukraine après les récents évènements politiques qui ont bouleversé le pays : « En tant que joueurs, on a été peu touchés par les premières manifestations au mois de décembre. On savait qu'il y avait du monde sur la place Maïdan, mais ce n'était pas une place sur laquelle j'allais souvent. Notre stade était situé à l'écart des manifestations et notre centre d'entraînement n'est pas situé en ville. C'est pendant notre stage de reprise en Espagne que la situation a dégénéré et qu'il y a eu des morts. On a craint l'arrivée des militaires, qu'il y ait un bain de sang, mais depuis la fin des manifestations, la situation est normalisée à Kiev ».

« ON VERRA AVEC LE PRÉSIDENT… »

Younes Belhanda assure qu’il ne fermera aucune porte en vue du prochain mercato : « La suite de ma carrière ? Rien ne va l'influencer. S'il y a des opportunités en fin de saison, on verra avec le président mais, pour l'instant, je ne suis pas dans cette optique. Si je dois rester je resterai, si je dois partir je partirai. Il y a des rumeurs, mais je ne m'en occupe pas. Je vis au jour le jour ». De bon augure pour l'OM

Articles liés