Accès direct au contenu

Foot - Mercato - FC Nantes

Mercato - FC Nantes : « La succession de Djordjevic ? Ça ne me fera pas peur »

Serge Gakpé, FC Nantes

Alors que Filip Djordjevic va quitter le FC Nantes au terme de la saison, Serge Gakpé pourrait s’installer à la pointe de l’attaque nantaise. Un défi qui ne lui fait pas peur.

En fin de contrat en juin prochain, Filip Djordjevic a déjà annoncé son départ pour la Lazio Rome. Ainsi, le FC, interdit de recrutement, va devoir trouver une solution en interne pour combler le départ de son meilleur buteur. Interrogé sur le sujet, Serge Gakpé a évoqué la possibilité d’être repositionné dans l’axe de l’attaque des Canaris. « La succession de Filip Djordjevic ? Je ne sais pas pourquoi tout le monde dit ça, je n’ai jamais joué neuf en pointe, j’ai toujours joué neuf et demi derrière l’attaquant ».

« EN ME METTANT DANS LA PEAU D’UN RENARD DES SURFACES… »

« Si l’année prochaine, je suis amené à évoluer en pointe, c’est un défi qui ne me fera pas peur. J’aime les challenges. Je me sentirais prêt, a indiqué Serge Gakpé, l’attaquant du FC Nantes, pour L’Equipe. Les buts de Filip ont été inscrits dans la surface, Vincent Bessat et moi lui donnions les ballons. En travaillant sur ce point, en me mettant dans la peau d’un renard des surfaces, le costume ne sera pas trop grand pour moi. On est plus vu quand on marque des buts, forcément. Si j’arrive à marquer pas mal de buts, je pourrai prendre l’envol que tout le monde, et surtout que moi, espérons ».

« JE REVIENS DE LOIN »

« C’est le travail qui finit par payer. Je faisais de bons matches depuis le début de saison mais je n’étais pas toujours récompensé. Là, en fin d’exercice, le travail paie. Je suis content, a-t-il ajouté. Et surtout, je n’ai pas été blessé… Un an sans jouer avec ma blessure au genou, puis encore un an sans jouer… Je n’ai réellement recommencé à jouer qu’à mon arrivée au FC Nantes où j’ai pu enchaîner les matches, reprendre confiance. J’étais au fond du trou, cela n’a pas été facile, je reviens de loin, il ne faut pas l’oublier. Je suis en progression et j’aspire à aller plus haut. On attend beaucoup de moi, mais peu de gens savent par où je suis passé pour en être là aujourd’hui. Je rattrape le temps perdu. »

Articles liés