Accès direct au contenu

Clean

Luc Lloris : « Hugo a tenu ses engagements »

Hugo Lloris

Dans les colonnes du 10 Sport en date du 5 juillet, le père et conseiller d’Hugo Lloris, Luc Lloris, revient sur la situation du gardien de l’équipe de France. Il espère que les dirigeants lyonnais respecteront le bon de sortie accordé lors de la prolongation de son contrat à l’automne dernier.

Peu de grands clubs sont à la recherche d’un gardien, les opportunités qui se présentent sont donc à saisir ?
Il semblerait effectivement que des clubs comme Arsenal cherchent un gardien et c’est un peu une surprise. Hugo doit faire une bilan et il est vrai que l’étranger est une éventualité. Il semblerait que les choses puissent évoluer dans ce sens.

Quand vous entendez le président Aulas parler du prix de Manuel Neuer, cela ne vous rend pas très optimiste ?
Mais ça ce sont des fantaisies. Aujourd’hui qui est le plus pressé ? Celui qui veut partir ou celui qui veut vendre ? Je ne sais pas, mais il semblerait qu’il y ait une conjonction d’intérêts. Le comportement de Hugo avec ses dirigeants lors de sa prolongation leur ont fait dire que si une bonne opportunité se présentait, ils ne lui fermeraient pas la porte. On verra bien si le gentlemen agreement est partagé des deux côtés. Pour l’instant, Hugo a tenu le sien.

Quand Hugo a prolongé son contrat avec Lyon, une clause de sortie a-t-elle été ajoutée ?
À l’époque, il avait effectivement été question de mettre un montant de clause de sortie. Lyon avait commencé la discussion à 20 millions. Ce n’était même pas nécessaire de perdre du temps à discuter d’une clause de sortie à 20 millions. Et puis, si le joueur se comporte correctement et loyalement avec son club, ce qu’il a toujours fait, il semble difficile que la réciproque ne soit pas valable.

Vous espérez un règlement rapide de cette situation ?
Il faudra poser la question aux dirigeants lyonnais. Moi, je suis supporter de l’OL et tous les matins je regarde et je me demande pourquoi le marché des transferts du club ne commence pas. Malheureusement, c’est un fait. C’est l’intérêt de tout le monde que si les choses doivent évoluer, il est mieux qu’elles évoluent rapidement. Compte tenu des relations qu’Hugo entretient avec le staff et les dirigeants, je ne doute pas que les choses se passent bien.

Retrouvez l’intégralité de ce dossier dans Le 10 Sport, dans vos kiosques depuis jeudi dernier