Accès direct au contenu

Décryptage

Marius Trésor : « Les Bleus ont manqué dambition »

France-Espagne

Marius Trésor a décrypté pour Le 10 Sport l’élimination de l'Euro de l’équipe de France après sa défaite face à l’Espagne (0-2). L’ancien capitaine des Bleus (65 sélections) déplore le manque d’ambition des joueurs de Laurent Blanc. 

Qu’avez-vous pensé de ce France-Espagne ?

Les Espagnols ont été meilleurs, même si on n’a pas vu cette équipe d’Espagne qui a dominé le dernier Mondial en 2010. Pour voir un grand match, il faut avoir deux équipes. La France n’a pas assez pesé.

Peut-on parler de « non-match » de la part des Bleus ?

Il a été un peu dans la lignée de celui contre la Suède. Ils ont eu du mal à poser des problèmes à une défense pas extraordinaire. Ils ont trop regardé jouer les Espagnols, surtout en première période. Je les ai trouvés un peu peureux en doublant le poste d’arrière droit, surtout que finalement, le but vient de ce côté-là. Ça n’a pas été une réussite.

Blanc a-t-il fait un mauvais choix ?

Je ne suis pas sélectionneur, si Laurent Blanc l’a fait, c’est qu’il avait ses raisons. Mais face à une équipe dominatrice, ils ont eu du mal à répondre présent. On a voulu renforcer ce côté droit et on s’aperçoit que c’est là qu’on prend le but. Debuchy m’a paru perdu dans ce poste. Il aurait mieux valu le laisser derrière et faire jouer un autre garçon sur l’aile droite et lui dire simplement de contrer Jordi Alba.

Les Bleus peuvent-ils avoir des regrets ?

Je n’ai pas senti cette cohésion. On a eu l’impression qu’ils étaient résignés. Si on avait couru dès le départ, on aurait eu des chances. On dirait qu’ils sont rentrés sur le terrain en se disant : « On va essayer de ne pas prendre une taule ». C’est difficile dans ce cas-là. Déjà après le match face à la Suède, cette équipe-là ne semblait pas prête. J’ai vu des joueurs après le match dire que l’objectif avait été atteint en passant le premier tour. Je trouve qu’ils manquent d’ambition.

4 matchs, 0 but. Le bilan de Karim Benzema est peu flatteur…

On attendait énormément de Karim, il sortait d’un championnat assez extraordinaire avec le Real. On s’attendait à ce qu’il poursuive comme le fait Cristiano Ronaldo, qu’il explose. On pensait que ce serait la star de l’équipe de France et de cet Euro. Encore une fois, je ne suis pas sélectionneur, mais il aurait été peut-être préférable de le faire souffler après le deuxième match et de faire jouer Giroud.