Accès direct au contenu

Renvoi dans les 22

Mancini fait redescendre Balotelli sur terre

Mario Balotelli a une nouvelle fois prouvé qu'il avait un égo surdimensionné en déclarant qu'il n'y avait que Messi qui était meilleur que lui. Son entraîneur à Manchester City, Roberto Mancini, l'a renvoyé dans les cordes.

Mario Balotelli a récemment (et ça devient une habitude) fait parler de lui. Malheureusement comme souvent pas sur le terrain mais en dehors. Après avoir reçu le Golden Boy 2010, récompensant le meilleur joueur de moins de 21 ans, l’attaquant italien de Manchester City avait ainsi déclaré en toute modestie : « Je suis vraiment heureux d'avoir gagné le Golden Boy 2010 (NDLR : meilleur jjoueur de moins de 21 ans), mais qui d'autre devrait l'avoir gagné si ce n'est pas moi ? Je suis maintenant un candidat au Ballon d’Or. Il n'y a qu'un seul joueur qui est un peu plus fort que moi, Messi. Tous les autres sont derrière moi. » Rien que ça. Des déclarations qui ont fait parler de lui, et comme d’habitude pas vraiment de manière positive. Face à ce mini-tollé, son entraîneur à Manchester City, Roberto Mancini, s’est exprimé en conférence de presse et a remis en place le petit présomptueux : « J’aime les joueurs qui ont confiance en leurs possibilités. Mais pour dire des choses de ce genre, encore faut-il bien jouer et le prouver à chaque match. S’il le pense vraiment, alors qu’il le prouve à chaque rencontre. Déjà, il devrait commencer par sourire pour jouer au football. C’est la meilleure chose qu’il puisse faire. » C’est ce qu’on appelle un renvoi dans les 22 ou un uppercut à distance. Est-ce que cela sera suffisant pour dégonfler l’énorme boulard de Mario Balotelli ? On en doute.