Accès direct au contenu

À LA CONQUETE DE LA LIGUE 1

Monaco : les 3 hommes clés du retour en grâce

Claudio Ranieri

Malgré sa défaite en amical, samedi, face à la Sampdoria (0-2), Monaco réalise un bon début de saison. Les hommes de Claudio Ranieri sont leaders de Ligue 2 et pratiquent un football alléchant. Les dirigeants du club espèrent donc monter en Ligue 1 à la fin de l’année. Pour y parvenir, les Monégasques peuvent compter sur trois hommes clés. Détails.

Ibrahima Touré, le serial buteur
Son arrivée l’hiver dernier était plutôt passée inaperçue. Son éclosion a surpris tout le monde. Débarqué sur le Rocher le 26 janvier 2012, Ibrahima Touré est un joueur atypique. Passé par la Chine, le Maroc, l’Iran et les Emirats Arabes Unis, cet attaquant sénégalais fait le bonheur de l’ASM depuis bientôt un an. Les chiffres parlent d’ailleurs pour lui. Lors de la saison 2011-2012, Touré a inscrit huit buts et délivré trois passes décisives lors de ses douze premières apparitions. Cette année, l’ancien joueur d’Ajman Club n’a pas ralentit la cadence. 9 buts en 10 matchs. Des statistiques impressionnantes qui permettent au club monégasque de squatter la place de leader de Ligue 2. Adroit balle au pied, plutôt bon de la tête, le Sénégalais est un joueur complet capable de véritables exploits individuels. Les défenses de Ligue 1 sont déjà prévenues.

Claudio Ranieri, le chef d’orchestre
Une grande équipe dispose forcément d’un entraîneur taille patron. Claudio Ranieri en fait évidemment partie. Cet ancien défenseur de formation a entraîné les plus grands clubs d’Europe. L’Inter Milan, la Juventus Turin, l’AS Rome, Valence et Chelsea ont eu la chance d’avoir le coach italien sur leur banc. Même s’il ne dispose pas d’un palmarès impressionnant, Ranieri a su inculquer à Monaco une rigueur qui lui faisait défaut depuis quelques années. Arrivé l’été dernier, l’ancien entraîneur de la Fiorentina a relancé la machine monégasque. Il n’a pas hésité à faire le grand ménage cet été, en se séparant de plusieurs joueurs dont Ludovic Giuly. Des choix payants qui ont permis au club de la Principauté de s’affirmer comme un des cadors de l’antichambre de la Ligue 1.



Tor-Kristian Karlsen, le directeur sportif conquérant
Quelques mois après avoir repris l’ASM, le milliardaire russe Dmitry Ryboloblev a intronisé un nouveau directeur sportif, Tor-Kristian Karlsen. Passé par Hanovre et Francfort, Karlsen est également une des pièces maîtresses du renouveau du club du Rocher. Sans faire trop de bruit, le Norvégien a bouclé les recrutements de quelques joueurs majeurs à l’intersaison comme Delvin Ndinga ou Sebastian Ribas. Pour autant, il ne souhaite pas que Monaco soit comparé à un autre « nouveau riche », le Paris Saint-Germain. « Nous ne considérons pas le PSG comme un modèle de développement, avait-il déclaré il y a plusieurs semaines. A Monaco, on forme des jeunes. Et si on recrute des grands joueurs, on ne cherchera pas à miser sur des héros de bandes dessinées. Ça sera avant tout sur des joueurs de qualité, batailleurs, agressifs, volontaires et des garçons prometteurs. » Pour l’instant, l’alchimie entre les jeunes du centre de formation et des joueurs d’expériences est en train de prendre. Reste à savoir si en Ligue 1, elle perdurera…