Accès direct au contenu

Un exemple à suivre

Federer au chevet du RC Lens ?

Bien loin de ses objectifs, le RC Lens vit une nouvelle saison compliquée en Ligue 2. La faute, en partie, a une trop grande inconstance. Jean-Louis Garcia a sa solution : prendre exemple sur Roger Federer.

La série actuelle du RC Lens de sept matchs sans défaite (une victoire, six nuls) est trompeuse. Relégués de Ligue 1 l’été dernier, les Sang et Or ont sans doute dit adieu ces dernières semaines à leurs dernières chances de remontée. Scotchés à une bien inconfortable treizième place, ils sont aujourd’hui plus proche de la zone rouge que des trois premières places : ils possèdent onze points de retard sur Clermont, troisième, et seulement six d’avance sur Boulogne, premier relégable. C’est simple, depuis le début de saison, les joueurs de Jean-Louis Garcia ne sont pas parvenus à enchaîner plus de deux succès consécutifs en Ligue 2. Une statistique qui résume bien la saison du RCL, en dents de scie.

Garcia et l’exemple Federer
« Quand quelque chose va bien, un autre truc ne va pas », analyse simplement le milieu de terrain Pascal Bérenguer. Débarqué l’été dernier d’Angers, Jean-Louis Garcia partage le même avis. Pour le technicien lensois, qui prône le « relâchement comme dans n’importe quel sport », ses joueurs devraient prendre exemple sur le tennisman Roger Federer, numéro trois mondial et détenteur de titres du Grand Chelem (16). « Roger Federer ne se montrerait pas aussi efficace s’il n’était pas relâché, explique-t-il. De la sorte, il trouve précision et vitesse dans ses gestes. Quand tu es tendu dans la tête, tu l’es musculairement et il y a alors moins de fluidité technique. Mais aujourd’hui, les garçons ont tellement l’envie de bien faire qu’ils se crispent… Tout ça, à cause d’un manque de victoire et d’une 13e place au classement qui ne nous convient pas. »