Accès direct au contenu

Foot - Sochaux

EXCLU - Corchia : « Il y a des contacts oui… »

Auteur d’une très bonne saison avec Sochaux, Sébastien Corchia est de plus en plus courtisé. Si le latéral droit pourrait quitter le Doubs à l’issue de la saison, il préfère pour l’instant se consacrer au maintien des Lionceaux en Ligue 1.

Sochaux est retombé dans ses travers le week-end dernier contre Nancy (1-2)…

C’est vrai. On restait pourtant sur deux bonnes performances en championnat (victoire contre Paris, nul à Rennes, ndlr). Contre Nancy, on a été moins bons. Mais il ne faut pas non plus oublier ce qu’on a fait avant parce qu’on a perdu un match. On sait ce qu’on est capable de faire. On est inconstants. Il faut qu’on trouve cette régularité, qui va nous permettre de prendre un peu plus d’air sur la zone des relégables. Mais on sait que ça va se jouer jusqu’à la fin. Ça va commencer samedi à Evian. Ce sera un match très important pour les deux équipes. S’ils nous battent, ils nous rattrapent et si on s’impose on les met à six points. À nous de faire le travail sur le terrain.

Comment expliquez-vous les difficultés de Sochaux, 17e au classement ?

On aimerait faire une saison dans la première partie de tableau, ou au moins éviter cette zone de relégation. Là, un coup on en sort, un coup on y retourne… À force, c’est sûr que c’est usant. Ça demande beaucoup de mental et de fraîcheur. Mais il faut être régulier pour faire quelque chose de bien et c’est ce qui nous manque.

« C’EST FLATTEUR »

Personnellement en revanche, cette saison se passe plutôt bien…

Oui, ça se passe bien. Je me sens très bien. Je sens que j’ai passé un cap. C’est bien. Je travaille beaucoup aux entraînements et j’essaye de faire le maximum sur le terrain, mais le plus important c’est que l’équipe aille bien et que le club se maintienne.

Vous êtres sur les tablettes de grands clubs comme le PSG, Tottenham, le Bayern Munich…

C’est flatteur. C’est une fierté de voir son nom associé à ces clubs. Maintenant, j’ai quelqu’un qui s’occupe de ça. Moi, je me consacre au terrain, pour faire une bonne fin de saison. L’objectif, c’est de sauver le club. On verra ce qui arrivera en juin. Je suis sous contrat jusqu’en 2015. Il y a des contacts oui, mais rien d’officiel pour l’instant.

Propos recueillis par Kévin Laborde