Accès direct au contenu

Foot - PSG

Di Campli : « Il ne faut pas criminaliser Verratti »

Marco Verratti

Renvoyé prématurément au vestiaire par M.Thual lors d'Evian-PSG (0-1), Marco Verratti s'était d'ailleurs attiré les foudres de Carlo Ancelotti. Son agent a choisi de calmer le jeu.

Marco Verratti est un sanguin. Exclu dimanche contre Evian (0-1), après avoir reçu un second carton jaune pour "contestations répétées", l’ex-joueur de Pescara a fait une fois de plus "honneur" à son pedigree (ndlr : deuxième joueur le plus averti -11 jaunes et 1 rouge en Ligue 1- derrière Yatabaré). « Ce n’est pas la première fois, je te l’avais déjà dit. C’est toujours la même chose. Imbécile ! », lui avait lancé Carlo Ancelotti, suite à sa sortie prématurée du terrain.

« Il était très en colère contre lui-même »« Il ne faut pourtant pas criminaliser Marco (Verratti), a nuancé son agent, l’avocat Donato Di Campli, dans les colonnes du Parisien. Il a 20 ans et commet des erreurs. Je l’ai vu dimanche soir après le match, il était très en colère contre lui-même. En ce moment, on ne parle que de ses fautes mais il ne faut pas oublier que face à Evian, jusqu’à son carton rouge, c’était le meilleur joueur sur le terrain. »

Articles liés