Accès direct au contenu

Pépites

Sochaux : « Marvin Martin a fait le bon choix »

Sochaux : « Marvin Martin a fait le bon choix »

Sochaux possède plusieurs jeunes pousses de premier plan et semble être assis sur un véritable trésor de guerre. Les joueurs sont très sollicités et le président du club, Alexandre Lacombe, fait un point sur leurs situations.

Marvin Martin, 23 ans.

Valeur estimée : 12 millions d’euros

Clubs intéressés : Arsenal, Lyon, Lille

Sur les tablettes de plusieurs grands d’Europe, Marvin Martin a, contre toute attente, prolongé son séjour à Sochaux. Un choix dont se félicite le président Lacombe : « Je suis convaincu qu’il est aujourd’hui persuadé d’avoir fait le bon choix. Puisque, sauf gros pépin, je suis certain qu’il va faire partie du voyage en Ukraine et en Pologne avec l’équipe de France. Son vrai objectif, il était là. Il a 100% de son temps pour continuer à progresser et devenir une pièce essentielle de l’équipe de France. S’il était parti dans une grosse équipe, il serait peut-être remplaçant et ne serait plus appelé par Laurent Blanc. Rester à Sochaux était le meilleur choix sportif pour Marvin. Nos joueurs, on les apprécie et on essaye de le faire progresser, c’était une conviction de notre part ». Alexandre Lacombe affirme même n’avoir reçu aucune proposition pour son milieu de terrain : « Non, nous n’avons reçu aucune offre pour Marvin. Il y a un seul club qui a pris contact pour lui, c’est Lille. Ils m’ont appelé pour prendre des renseignements et j’ai dit que le joueur n’était pas à vendre, les discussions se sont arrêtées immédiatement ». Et l’intérêt d’Arsenal, c’était des conneries ? « Absolument », répond le président Lacombe. Dont acte.

Modibo Maïga, 25 ans.

Valeur estimée : 8 millions d’euros

Club intéressé : Newcastle

Newcastle a fait le forcing jusque dans les dernières heures du marché pour recruter Maïga. Mais Sochaux a tenu bon, malgré une offre financière très alléchante à hauteur de 8 millions d’euros. « Je suis là pour bâtir une équipe, appuie Lacombe. Ils auraient pu mettre le double pour Maïga, cela n’aurait pas changé ma position. Un attaquant était déjà parti (Ideye Brown), il n’était pas question d’en perdre un deuxième sans avoir la capacité de le remplacer dans les dernières heures du marché des transferts. Le choix sportif est passé avant toute autre considération ». Si pour Alexandre Lacombe, le bras de fer est « de l’histoire ancienne », le président n’excuse pas l’attitude de la formation anglaise : « Ce qui est anormal c’est que Newcastle contacte le joueur sans nous en demander la permission. C’est ça qui a mis la pagaille. Après, que le joueur soit déstabilisé, cela me paraît logique ». Et l’affaire ne semble pas complètement terminée puisque la presse anglaise a récemment évoqué la possibilité de voir débarquer le Malien cet hiver, « pour 7 millions de livres » (8 millions d’euros).

Kevin Anin, 25 ans.

Valeur estimée : 6 millions d’euros

Clubs intéressés : Arsenal, Lyon

Moins mis en avant que ses partenaires, Kevin Anin est peut-être l’un des meilleurs milieux défensifs du championnat de France. Alexandre Lacombe ne le dément pas : « Il apporte une puissance et un volume de jeu physique énorme. C’est vrai qu’il ressort du lot. C’est un joueur important ». D’après nos informations, le joueur a été approché par Arsenal dans le courant du mois d’août, mais les contacts n’ont pu aboutir pour des raisons obscures. Une situation que le joueur aurait mal vécue et qu’il aurait reproché à certains de ses dirigeants. « Vu la situation dans laquelle Arsenal était, je pense qu’ils se sont intéressés à la moitié des joueurs du championnat de France, reconnaît Lacombe, mais nous n’avons pas été sollicité pour lui ».

Ryad Boudebouz, 21 ans.

Valeur estimée : 5 millions d’euros

Clubs intéressés : Marseille, Bordeaux

Son aisance technique fait parfois oublier son jeune âge. Ryad Boudebouz, international algérien, est l’un des joyaux de Sochaux, même s’il y a encore beaucoup trop de déchet dans son jeu. Suivi de très près par Marseille et Lyon, le joueur est sous contrat jusqu’en juin 2013 et les discussions s’enlisent pour une prolongation, même si Alexandre Lacombe s’en défend : « Il ne se passe rien de particulier. Nous sommes en discussions depuis le mois de septembre et nous les poursuivons pour lui et pour d’autres. Nous sommes dans le timing. Il n’y a pas de caractère d’urgence particulier sur ce dossier ». En fin de saison, Boudebouz n’aura plus qu’un an de contrat et Sochaux sera contraint de le vendre à un tarif raisonnable. Les candidats ne devraient pas manquer.