Accès direct au contenu

Foot - PSG

PSG : Ligue des champions, vestiaire... Du jamais vu en interne au PSG !

Dans un contexte où le PSG vient d’accéder pour la première fois de son histoire à la finale de la Ligue des Champions, le groupe du club de la capitale, porté par Neymar et Kylian Mbappé, n’a jamais semblé être aussi soudé qu’il ne l’est actuellement.

Ceux qui ont connu la victoire du PSG lors de la saison 1995-1996 dans la Coupe d’Europe des vainqueurs de coupes diront peut-être que cette victoire 1-0 face au Rapid Vienne fut leur meilleur souvenir en tant que supporter parisien. Mais pour les plus jeunes, il est presque évident que la victoire des Parisiens face au RB Leipzig ce mardi est, pour l’instant, leur plus belle émotion avec leur club de coeur. Après avoir battu le Borussia Dortmund en huitièmes de finale et l’Atalanta en quart de finale, le club de la capitale est en effet parvenu à se hisser en finale de la Ligue des Champions grâce à sa victoire nette et sans bavure contre l’écurie allemande (3-0). Impliqués et cohérents aussi bien collectivement que tactiquement lors de cette rencontre, les hommes de Thomas Tuchel ne sont maintenant plus qu’à 90 minutes, plus d’éventuelles prolongations, de mettre enfin la main sur la Coupe aux grandes oreilles, soit l’objectif ultime du PSG depuis son rachat par QSI en 2011. Evidemment, le plus dur reste encore à faire avec cette finale qui les opposera dimanche prochain face au Bayern Munich ou face à l’Olympique Lyonnais, mais pour l’heure, les joueurs parisiens ont gagné le droit de savourer cette qualification historique.

Neymar, le symbole de ce PSG…

Pour l’instant, le PSG est « seulement » en finale de la Ligue des Champions, on peut d’ores et déjà tirer une première conclusion permettant de comprendre comment il est parvenu à chasser ses vieux démons pour titiller les sommets européens. C’est simple : au-delà d’être solide et d’avoir une force de frappe qui peu de clubs peuvent ne pas jalouser avec Neymar, Kylian Mbappé, Angel Di Maria, Mauro Icardi, Pablo Sarabia et Eric Maxim Choupo-Moting, ce PSG est avant tout un groupe unit. Un groupe uni au sein duquel chacun se met au service du collectif en allant presser, en ne cherchant pas fréquemment l’exploit individuel mais plutôt de s’appuyer sur ses partenaires. Finalement, un groupe à l’image du visage affiché par Neymar depuis le début de cet exercice 2019-2020. Le Brésilien est désormais plus heureux que jamais au PSG comme le10sport.com vous l’a annoncé, et cela se ressent sur le terrain. Disponible, il fait jouer ses partenaires, ne rechigne pas à l’idée de presser et participe au taches défensives. Enfin libéré de ses blessures, l’attaquant de 28 ans évolue à son meilleur depuis son arrivée à Paris en 2017. Tout va pour le mieux pour Neymar, qui a lui-même affiché toute sa joie d’évoluer au sein de ce club et de pouvoir être en mesure d’aider ses partenaires dans ce chemin vers la Ligue des Champions. « Deux ans de suite, j’ai subi des blessures dans des moments cruciaux, importants pour moi et notre équipe. Aujourd’hui, je suis entier, sans blessures, je peux aider mes coéquipiers de la meilleure manière possible. Je suis content, très très heureux. Nous avons fait l’histoire aujourd’hui, mais nous ne voulons pas nous arrêter ici. Nous en voulons plus. Allons chercher le trophée, la coupe aux grandes oreilles », a écrit le Brésilien dans un poste Instagram ce mardi soir.

… tout comme l’est Kylian Mbappé !

Néanmoins, si Neymar est le leader d’attaque incontesté de ce PSG, lui qui créé quasiment toutes les occasions grâce à son talent, il serait injuste de limiter la réussite du club de la capitale au seul Brésilien. Et pour cause, Kylian Mbappé est-lui aussi l’un des grands artisans de cet exercice historique du PSG. Le Français, qui a souvent été pointé du doigt pour ses excès d’individualisme, a enfin compris qu’il ne pourrait pas briller seul, mais que s’appuyer sur ses coéquipiers était une chose fondamentale. Tout comme Neymar dans le fond. Et c’est justement ensemble que les deux hommes ont compris qu’ils ne pourraient jamais porter le PSG uniquement grâce à leurs exploits, mais plutôt grâce à leurs prouesses en s’appuyant sur leurs partenaires. C’est du moins ce qu’a affirmé Kylian Mbappé ce mardi, au sortir de la victoire parisienne : « Neymar et moi, on s’entend très bien sur le terrain comme en dehors. C’est un des meilleurs au monde. On partage les mêmes délires. On s’amuse. On prend du plaisir. On se soucie moins de nos carrières individuelles. On a su créer un contexte où on se soucie davantage des autres. Si on veut gagner, c’est ensemble. pas seulement à deux ». Preuve, s’il en fallait encore une, que le PSG tend à devenir un collectif et un groupe soudé plus que l’accumulation de plusieurs individualités, chose qui n’avait jamais fonctionné ces dernières années. Les deux hommes l’ont compris et parviennent à faire briller les autres en plus de briller eux-même, soit la meilleure chose possible pour un groupe aussi bien sur le terrain qu’en dehors.

« On ne peut pas s’arrêter ici ! »

Après ses multiples échecs, le PSG a grandi, le PSG a muri, et il est maintenant proche d’atteindre son rêve ultime. Et cela en grande partie grâce à cette force collective nouvelle au sein de ce groupe plus soudé que jamais. Un groupe qui s’affiche fréquemment sur les réseaux sociaux pour divers événements privés entre eux, preuve indéniable de l’excellente atmosphère régnant dans le vestiaire. Cela se traduit sur le terrain avec une attitude exemplaire, comme l’a justement souligné Thiago Silva, lui qui a bien connu les multiples revers de Paris ces dernières saisons dans la prestigieuse compétition européenne. « Il y a eu des moments difficiles, mais on a mérité d’être en finale. Je suis  très heureux du comportement de mon équipe. C’est historique, déjà, mais ce n’est pas la fin. Il faut fêter mais se reposer aussi pour dimanche car ça ne sera pas un match facile », a confié le capitaine parisien qui quittera le PSG en août prochain comme l’a déjà annoncé Leonardo. Pour l’heure, celui qu’on surnomme O Monstro espère simplement une chose : partir par la grande porte en offrant au club de la capitale la première Ligue des Champions de son histoire. Un rêve évidemment partagé par Nasser Al-Khelaïfi, à la fois président et supporter parisien, qui aurait glissé ces mots dans le vestiaire à l’issue de la rencontre face au RB Leipzig d’après Le Parisien :  « C’est un rêve mais j’espère qu’il va continuer et pas s’arrêter. On ne veut pas repartir, on ne peut pas s’arrêter ici ! ». Ce n’est qu’en restant soudés et unis comme ils le sont maintenant qu’ils parviendront à réaliser cet exploit, pour l’histoire du club et l’histoire du football français. S’il en est toujours ainsi, et il n’y a pas de raison pour qu’il en soit autrement, alors le PSG aura toutes les cartes en main dimanche prochain, quel que soit son adversaire. L’issue est proche, mais le chemin est encore long.

Articles liés