Accès direct au contenu

Foot - Ligue des Champions

Ligue des Champions : Thiago Motta, David Luiz, Al-Khelaïfi… Les anecdotes du vestiaire après PSG/Barça

La victoire de prestige du PSG contre le Barça (3-2) a provoqué quelques scènes fortes dans le vestiaire après la rencontre.

Plusieurs minutes durant, les joueurs du PSG ont tenu à communier avec leurs supporters après leur belle victoire face au Barça (3-2) mardi. Une fête qui s’est prolongée au-delà du pré, dans les couloirs et le vestiaire du Parc des Princes, selon RMC. L’un des premiers à prendre la parole n’est autre que le capitaine du soir, Thiago Motta, qui prononce un discours « religieusement écouté par ses coéquipiers » dont Thiago Silva et Zlatan Ibrahimovic, « qui ne bronchent pas ». « Les mots de Thiago Motta étaient touchants. Il a su nous parler directement, relate un joueur. Il a été sincère et a rappelé que Paris avait été à la hauteur. »

LES « ALLEZ PARIS » FUSENT À L’INITIATIVE DE MATUIDI ET AURIER

Quelques minutes après, les Français prennent le relais. Les « Allez Paris » fusent à l’initiative de Blaise Matuidi et Serge Aurier. L’ambiance est exceptionnelle. À tel point que David Luiz, victime d’une grosse entaille au pied gauche, fait attendre le médecin du club pour pouvoir participer aux festivités. Au milieu de la liesse, un joueur apparait particulièrement ému : Marco Verratti. Le jeune milieu de terrain italien semble réaliser qu’il a marqué son premier but sous les couleurs parisiennes face au grand Barça.

« ON AVAIT RAREMENT VU LE PRÉSIDENT COMME ÇA »

Nasser Al-Khelaïfi fait alors son apparition. Il va serrer la main de chacun de ses joueurs et adresse quelques mots à Edinson Cavani. Malgré sa prestation moyenne, l’Uruguayen plaisante avec son président. « On avait rarement vu le président comme ça. Il était très ému, assure un témoin. Il a même lâché que c’était pour ce genre de moments qu’il était venu à Paris, qu’il aimait ce club et que c’était sa plus belle joie à la tête du PSG. » Après une discussion à trois avec Thiago Silva et David Beckham, Nasser Al-Khelaïfi prend dans ses bras l’ancien international anglais. Jusqu’au bout de la nuit, rien ne pourra ôter le sourire du visage du président qatari.

Articles liés