Accès direct au contenu

Y’en a marre !

PSG : le gros coup de gueule de Jallet

Antoine Kombouaré ne sait toujours pas de quoi son avenir sera fait, et la situation commence à sérieusement agacer le vestiaire parisien. Fidèle lieutenant du Kanak, Christophe Jallet a poussé une belle gueulante aujourd'hui...

Malgré la victoire dimanche contre Auxerre (3-2), l’avenir d’Antoine Kombouaré au PSG est toujours aussi sombre. Repoussé à quelques jours, voire quelques semaines, son licenciement demeure irréfutable. Leonardo et les Qataris ne veulent tout simplement plus du Kanak, et lui cherchent, dans la plus grande discrétion possible (sic), un successeur digne de ce nom. Claude Makelele, Rafael Benitez, Carlo Ancelotti, les noms pleuvent ces derniers jours… Une situation qui commence sérieusement à agacer les joueurs de l’effectif, hormis Javier Pastore. « On en a un peu marre que les journalistes nous posent les mêmes questions tous les jours, peste aujourd’hui Christophe Jallet sur lequipe.fr. Mais on fait avec, ça fait partie du métier. Nous, on n'est pas décideurs de tout ce qui se passe. On sait que ça parle, mais les rumeurs ne sont pas souvent accompagnées d'actes. Si un jour ça doit changer, je pense que vous le saurez. Pour l'instant, on fait comme si de rien n'était, on continue à travailler. »

Jallet : « Oui, ce serait injuste »

Débarqué au PSG durant l’été 2009, au même moment qu’Antoine Kombouaré, l’ancien Lorientais reste en tout cas fidèle à son entraîneur, malgré son faible temps de jeu depuis le début de saison. « Il est plus fort, oui. Il faut être costaud pour endurer tout ce qu'il endure. Maintenant, il a toujours répondu présent, et il continue de le faire. D'un avis général, je pense que tout le monde est derrière lui, souligne-t-il. En tout cas, nous les joueurs on se bat sur le terrain, pour lui, pour le club, pour les supporters. On essaie de faire du mieux qu'on peut. On ne fait pas exprès de perdre des matches. Oui (ce serait injuste s’il partait avant la trêve), même si ce n'est pas à nous de décider. Ce n'est pas à nous d'avoir un avis sur la question. » Les Qataris, eux l’ont. Son coup de gueule ne changera sans doute rien…

Articles liés