Accès direct au contenu

Préférence

PSG : Hernandez a grillé Tevez

PSG : Hernandez a grillé Tevez

Le PSG prépare déjà les soldes d’hiver. L’Equipe annonce plusieurs pistes de joueurs suivis par Leonardo et son staff. Carlos Tevez arrive en bas de la liste, derrière l’obscur Abel Hernandez.

Leonardo a commencé à distribuer les cartes du grand poker menteur appelé mercato hivernal. Selon L’Equipe du jour, le directeur sportif du PSG vise plusieurs joueurs pour le mois de janvier et n’en fait plus vraiment mystère. Les pistes les plus concrètes mèneraient à Eden Hazard (voir tout en bas), à José Martin Caceres et Abel Hernandez. Si le premier cité n’a nul besoin d’être présenté, le second est connu pour être un latéral international uruguayen, vendu cet été au FC Séville par le Barça après une saison de prêt concluant. Il avait été très bon lors du Mondial 2010. Le dernier larron concerne l’attaquant de Palerme, âgé de 21 ans. Maurizio Zamparini, président du club palermitain, avait déjà éventé cette rumeur la semaine dernière. Comme Diego Lugano et Caceres, il est Uruguayen. Depuis juillet 2010, Hernandez porte régulièrement le maillot de la Celeste après avoir fait ses gammes chez les U20. Qui est donc cet Hernandez et surtout pourquoi arrive-t-il devant Carlos Tevez dans les priorités du PSG ?

Son surnom ? « La Joya »
D’une part pour son âge. A 21 ans, Hernandez représente bien plus l’avenir que « El Apache », avec ses 27 ans. Ensuite, parce que Tevez, désormais persona non grata à Manchester City, ne fait pas l’unanimité au sein du staff parisien. Son attitude récente, qui lui a valu une amende de près d'un million d'euros, ont refroidi les propriétaires qataris, qui n’ont pas l’intention de s’offrir une diva capricieuse au salaire de 10 millions d’euros annuel. Question de profil, enfin. Doté d’un gabarit typique aux « planches » (1,85m pour 73kg), Hernandez évolue à Palerme depuis 2008 après avoir réalisé toute sa carrière en Uruguay. Il a été recruté pour être le successeur d’Edinson Cavani, qu’il entend réussir à faire oublier petit à petit. Son surnom est « La Joya (le bijou) ». Sa saison la plus aboutie remonte à l’année dernière, avec 29 matchs joués pour 8 buts inscrits. Cette saison, il déjà marqué 2 pions en 7 rencontres de Serie A. On notera enfin que lors de sa présentation définitive à Palerme, en 2009, des soucis d’ordre cardiaque lui avaient diagnostiqués. Ils ont pu être guéris grâce à une intervention chirurgicale.

Pour voir ce dont Hernandez est capable avec un ballon, cliquez ici.