Accès direct au contenu

Foot - OM

OM : Un ancien du club enterre Vincent Labrune !

Kassim Abdallah, Evian

Transféré à Evian-TG l’été dernier, Kassim Abdallah n’a pas mâché ses mots à l’égard de son ancien président, Vincent Labrune… Le latéral droit ne s’étonne d’ailleurs pas de la situation actuelle sur la Canebière.

Lors de la 5e journée de Ligue 1, deux anciens phocéens, Kassim Abdallah et Modou Sougou, auront à cœur de prendre leur revanche, eux qui ont été priés de quitter l’OM à toute vitesse… C’est d’ailleurs le latéral droit, transféré à l’hiver 2014, qui s’est confié dans les colonnes de La Provence ce samedi, où il a clairement pointé du doigt l’attitude de la direction phocéenne envers ses propres joueurs. Kassim Abdallah n’est pas d’accord avec la gestion de son ancien club et le fait savoir.

« FRANCHEMENT, C’EST DÉGUEULASSE ! »

« Franchement, c’est dégueulasse ! Ceux qui ont été placés dans le loft ont apporté au club, je pense à Fanni, à Cheyrou, à Amalfitano, à Kadir. Même Raspentino ou le petit Omrani, des jeunes qui étaient là pour le club. C’est désolant de les voir dans cette situation. C’est quelque chose qu’aucun footballeur ne souhaite vivre. C’est triste d’en arriver là, surtout que l’effectif est un peu réduit et qu’ils auraient pu apporter à l’équipe. C’est mon point de vue. La gestion du loft est de la responsabilité de la direction du club. Je suis entièrement contre ce genre de pratiques, mais que peut-on y faire ' », s’est-il interrogé. Selon Kassim Abadallah, le principal fautif reste le président de l’OM, Vincent Labrune.

« PAS ÉTONNÉ QUE ÇA EXPLOSE AUJOURD’HUI »

Il ne se montre d’ailleurs pas vraiment surpris par la tournure des événements autour de la Canebière… « Personnellement, j’avais des atomes crochus avec tout le monde, sauf le président. C’est lui qui a décidé de faire certains trucs avec moi que je n’ai pas appréciés. Ça s’est réglé entre lui et moi, et je n’ai pas envie d’en parler plus que ça. Je lui ai dit ce que j’avais à lui dire en face, et basta ! C’est la seule personne dans le club qui m’a causé du tort. C’est triste pour l’OM d’en arriver là. Après, je ne suis pas du tout surpris. Ce sont des choses que je voyais déjà quand j’étais au club. Je ne suis pas étonné que ça explose aujourd’hui », a-t-il ainsi conclu. Un déplacement périlleux attend désormais les hommes de Marcelo Bielsa le 14 septembre prochain en Haute-Savoie…

Articles liés