Accès direct au contenu

Bonne pioche

OM : Rémy victime de Brandao ?

Le retour du Brésilien à l’OM contraint Loïc Rémy à s’exiler sur le côté gauche de l’attaque phocéenne. Un choix qui ne porte (vraiment) pas ses fruits.

A la vue des chiffres, les données sont claires : Loïc Rémy marque moins pour l’Olympique de Marseille. Il y eut certes une réalisation en demi-finale de la Coupe de la Ligue, face à Nice. Ainsi qu’un but face au Havre, en Coupe de France cette fois. Mais voir le canonnier phocéen réduit au silence contre l’Olympique Lyonnais (2-2) et lors du déplacement victorieux à Rennes (2-1) a aussitôt poussé certains observateurs à s’interroger sur le positionnement de Rémy en attaque. Poussé vers le côté gauche, afin de laisser Brandao évoluer au centre, Rémy n’enquille plus les buts comme il l’a fait au lendemain de la trêve hivernale (doublé contre Lille, but à Caen). Et a même offert une bien triste copie face à son ancien club (Lyon) lors du match nul au Vélodrome. Résultat, les interventions médiatiques de l’entraîneur Didier Deschamps se sont nécessairement accompagnées de réponses aux questions. « Pour moi, c'est un faux débat. Il a marqué trois buts en étant sur le côté contre Lille et Nice. Brandao a mis trois buts aussi. Il n'a pas marqué contre Lyon, mais c'est surtout dû à la fatigue par rapport à l'accumulation de matchs. Il est capable de jouer sur les trois postes, que ce soit avec nous, ou avec la sélection. Ce ne sont pas les mêmes déplacements ni les mêmes efforts. Il préfère jouer dans l'axe. Il faut aussi faire en sorte qu'ils soient complémentaires entre eux. »

Et si on les associait ?
La fatigue ? C’est une évidence. Rémy enchaîne les matchs, les courses et les efforts. Une entente à trouver avec l’attaquant brésilien ? Sans doute. Même si DD botte en touche et retient essentiellement les points glanés depuis plusieurs semaines. « Il y a des stats. Brandao et Rémy marquent des buts, tout comme Mathieu (Valbuena). Après, je fais des choix, ça peut évoluer d'un match sur l'autre, l'association peut être différente. En ce moment elle est un peu réduite car j'ai moins de joueurs, mais on marque des buts, on gagne des matchs. Après il y en a un qui peut être meilleur, l'autre moins bien, mais c'est l'ensemble qui m'intéresse. » Certes. Demeurent néanmoins les chiffres, les seuls qui offrent des réponses concrètes. Depuis plusieurs mois, et ses 17 buts inscrits en Bleu et Blanc, Rémy s’est imposé comme l’artificier indispensable. Précis dans son positionnement et tueur dans la surface. Le mercato de l’OM, et le retour aux affaires de Brandao, l’a contraint à devoir changer son jeu. Sans que l’on y voit une quelconque satisfaction. Rémy se montre moins, ne crée pas de décalages et se procure que peu d’occasions. Pas évident pour un joueur qui séduit (déjà) les plus grands clubs européens et qui, nécessairement, va vouloir se montrer à son avantage dans les prochaines semaines. A ce titre, la double confrontation face à l’Inter permettra sans doute de voir si son association avec Brandao s’améliore. Et elle montrera, ou non, les éventuels signes d’agacement du joueur….  

Retrouvez Le 10 Sport dans vos kiosques ou en ligne sur www.lekiosque.fr

Retrouvez Le 10 Sport Marseille dans vos kiosques de la région marseillaise ou en ligne sur www.lekiosque.fr