Accès direct au contenu

Réalité économique

OM : Labrune déçoit Deschamps

Qu’il n’en déplaise à Didier Deschamps, l’argent ne coule pas à flots à Marseille actuellement. L’entraîneur olympien souhaite absolument recruter un joueur offensif pour pallier les départs à la CAN, du 21 janvier au 12 février, mais la réalité économique pourrait sérieusement le rattraper. « DD » en est conscient, il avait déjà fait part de son pessimisme il y a quelques jours, mais Vincent Labrune lui a rappelé la dure réalité hier soir sur OM TV, après la victoire à Nancy (1-3). 

« On s'était fixé un cap avec l'entraîneur depuis maintenant deux mois. On est parti du principe qu'on remplacerait un des trois joueurs retenus à la CAN. Si Jordan Ayew part, nous prendrons un deuxième joueur (il a été retenu dans une pré-liste de 25 joueurs, ndlr), mais vous connaissez les finances... On n'avait pas beaucoup d'argent pour recruter cet été, on a dépensé dix millions d'euros, si on en avait eu plus pour recruter un joueur supplémentaire, on l'aurait fait, a expliqué le président de l’OM. On n'a pas plus d'argent maintenant et il va falloir que l'on trouve un joueur, automatiquement en prêt. On n'a pas les moyens d'investir, c'est absolument impossible notamment par rapport aux engagements que l'on a pris devant la DNCG. »

Deschamps est fixé. La piste Marco Borriello s’est accentuée ces derniers jours, mais la Roma, elle aussi, cherche un transfert sec. A moins d’un départ de Lucho Gonzalez ou André-Pierre Gignac, le mercato marseillais pourrait rester bien calme. Ou précipité.

Articles liés