Accès direct au contenu

Saint-Valentin

OM : Eydelie au RSA !

Jean-Jacques Eydelie

Il y a quelques jours, nos confrères de L'OlyMpien.fr ont réalisé un entretien avec Jean-Jacques Eydelie, dont la carrière a basculé après la terrible affaire VA-OM en 1993. L’ancien Marseillais, actuellement au RSA, espère cependant rebondir bientôt. Et lance même une idée pour célébrer les 20 ans de la victoire de Munich...

Où habite-t-il ?
« J’habite dans le Maine-et-Loire, à côté de Cholet, dans un petit patelin qui s’appelle Beaupréau. C’est proche de Nantes, où je suis arrivé à 14 ans pour suivre ma formation en club. C’est une région que je connais depuis longtemps ».

De quoi vit-il ?
« Pour l’instant je suis sans emploi, dans des conditions très délicates pour assumer financièrement la vie de ma famille au quotidien. Je suis au plus bas de l’échelle sociale, je touche le RSA. Ce sont des choses que l’on n’a pas fierté à dire. Il nous est arrivé de pleurer tous ensemble. Nous avons encore tous nos enfants sous notre toit, mes cinq garçons. Cette famille unie, c’est ma plus grande fierté ».

Quelles sont ses ambitions ?
« Je veux rester entraîneur. Pendant cette période, depuis dix ans, j’ai eu tous mes diplômes. Il me reste le dernier DEPF à passer. Je vais m’inscrire pour la session 2012-2014. Pour le moment, je n’ai pas eu de proposition ni d’opportunité, mais j’espère que ça va venir. Je suis repassé par le football amateur mais le haut niveau me manque. Je me vois bien dans la formation des jeunes, soit adjoint d’un entraîneur principal ».

Qu’a-t-il prévu pour fêter les 20 ans du sacre de l’OM en C1 ?
« L’OM 93 appartient au patrimoine du football français. La meilleure réponse qu’on pourrait faire, pour enterrer définitivement tout ça, ce serait de se retrouver tous ensemble et de fêter ce titre 20 ans après, voire jouer un match de gala. Je vais même plus loin : je ne refuserais pas une photo avec Tapie et Bernès. Ce serait tellement intelligent ».

Retrouvez l’intégralité de cette interview en cliquant ici

Articles liés