Accès direct au contenu

L’incroyable scénario !

LOSCBordeaux : le match de lannée ?

Dimitri Payet

Bordeaux s’est imposé sur la pelouse de Lille (4-5) au terme du match le plus fou de la saison. L’équipe lilloise, emmenée par un Eden Hazard en demi-teinte, a cédé après avoir remonté trois buts de retard ! Ludovic Obraniak a mystifié son ancienne équipe.

Après la victoire de Caen samedi sur la pelouse de l’OL (1-2), c’est au tour de Bordeaux de créer l’événement en s’imposant sur la pelouse du LOSC. Une partie qui commence très fort avec un but dés la deuxième minute signé Nicolas Maurice-Belay après une frappe repoussée d'Obraniak par Landreau. Mais les Girondins n’ont pas le temps de souffler que Rozenhal permet aux Nordistes de recoller au score six minutes plus tard sur corner (8e). 

Peu de temps après, c’est l’ancien lillois, Ludovic Obraniak qui permet à Bordeaux de prendre l’avantage (17e) d'une jolie frappe tendue après une remise en retrait de Gouffran. Le score restera le même jusqu’à la mi-temps avec un Eden Hazard pas du tout à son avantage en cette moitié de match.

Hazard fait basculer le match, Obraniak le héros bordelais
Au retour des vestiaires, Bordeaux creuse encore le score grâce à Maurice-Belay qui réalise là le doublé en ajustant avec sang-froid Landreau (50e). Hazard perd ensuite son ballon face à Plasil. Le Tchèque dribble alors Mavuba et sert Gouffran (60e). Pour le but du K-O pensait-on. Mais désireux de se racheter, le numéro 10 Lillois sonne la révolte et inscrit le deuxième but grâce à un coup-franc direct imparable (65e). La fin de match est lilloise puisque Bordeaux ne parvient pas à conserver le ballon et laisse jouer l’équipe locale. Cela se ressent dans le jeu et sur le tableau d’affichage puisque le LOSC revient à un petit but grâce à Debuchy qui enchaîne contrôle et reprise (75e).

En toute fin de match c’est Hazard qui impulse la dernière attaque lilloise conclue par Roux (90e). On s’attend à un cinquième but pour les Lillois tant la pression est difficile à supporter pour Bordeaux. Mais c’est bien l’équipe visiteuse qui scelle le score du match par l’intermédiaire d’Obraniak. L'international polonais score pendant le temps additionnel en exploitant, d'une frappe du gauche, une déviation de Sertic sur un centre de Mariano.

Le Stadium Nord est K-O, Bordeaux en pleine euphorie. Et si l'on avait assisté à Lille au match de la saison ?

Articles liés