Accès direct au contenu

Foot - Mercato - ASSE

Mercato - ASSE : Les 5 raisons qui expliquent pourquoi l’ASSE digère mal le départ de Ghoulam

Faouzi Ghoulam a quitté son club formateur, l’ASSE, en fin de mercato hivernal. Un départ qui a surpris beaucoup de monde à l’ASSE.

É du groupe professionnel de l’ASSE l’été dernier, Faouzi Ghoulam avait beaucoup fait parler de lui à Saint-Étienne lors du dernier mercato. L’arrière gauche avait demandé à partir au Torino mais n’avait finalement pas trouvé d’accord avec le club italien au grand dam de l’ASSE, qui s’était résolue à le laisser filer. Titulaire indiscutable lors de la première partie de saison, Ghoulam s’est finalement envolé pour le Napoli cet hiver. L’ASSE a empoché 5,5M d’euros dans la transaction. Une bonne affaire financière, certes, mais les dirigeants stéphanois sont amers. Explications.

Mercato - ASSE : Les 5 raisons qui prouvent que les Verts vont payer leur mercato hivernal l'été prochain

GHOULAM DEVAIT PROLONGER...

Après l’épisode tumultueux de l’été dernier, tout le monde à l’ASSE avait accepté de tourner la page. Faouzi Ghoulam était même sur le point de prolonger avec son club formateur, il s’était mis d’accord avec l’ASSE quelques jours avant de demander , une nouvelle fois… à partir.

GALTIER LUI AVAIT PARDONNÉ

Christophe Galtier a lancé Faouzi Ghoulam en professionnel, le technicien a très mal vécu l’épisode de l’été dernier. Galtier était remonté contre son joueur mais il a finalement accepté ses excuses. Son transfert au Napoli passe mal. « Faouzi Ghoulam ? On ne peut pas tout dire mais quand on parle, on dit la vérité. Ce qui s’est passé l’été dernier m’avait un peu alerté sur ce qui pouvait se passer l’été prochain. Finalement on a anticipé à six mois… C’est comme ça. Il l’a souhaité, il l’a obtenu », a déclaré le technicien, un brin fataliste.

GHOULAM N’EXCLUAIT PAS DE FINIR SA CARRIÈRE À L’ASSE…

L’international algérien, enfant de l’ASSE, était chez lui dans le Forez. Il y a quelques semaines, il évoquait même la possibilité de terminer sa carrière à l’ASSE. Ses changements d’avis en permanence ont agacé Roland Romeyer, le président du directoire de l’ASSE : « Le départ de Ghoulam n’était pas prévu. Ça m’a relativement surpris. L’an dernier, il devait partir au Torino et ça ne s’était pas fait. Après, il dit qu’il veut faire une carrière à la Perrin, on doit le prolonger, on se met d’accord avec ses agents et trois jours avant la fin du mercato, il nous dit qu’il veut partir... »

GHOULAM A MIS EN DIFFICULTÉ L’ASSE

Après avoir demandé à partir l’été dernier, Faouzi Ghoulam a de nouveau réclamé son départ trois jours avant la clôture du mercato hivernal. L’ASSE a réussi à se retourner dans l’urgence en se faisant prêter Benoît Trémoulinas pour les six prochains mois. Mais quid de l’été prochain ? En plus d’un défenseur central, d’un gardien, d’un milieu de terrain défensif et d’un attaquant, l’ASSE doit aussi trouver un arrière gauche pour la saison prochaine. La cellule de recrutement a du travail !

GHOULAM AVAIT UNE DETTE ENVERS L’ASSE

L’épisode de l’été dernier avait beaucoup marqué certains dirigeants du club. Ghoulam était un enfant de l’ASSE, les dirigeants ont été très déçus du comportement du joueur. Surtout de ce joueur. À un moment donné, l’hypothèse de le laisser toute la saison en équipe réserve a même été envisagée. Finalement, l’ASSE a laissé une seconde chance à Ghoulam. Et à la première occasion, l’arrière gauche a filé… Dur à accepter pour certains. Heureusement que derrière, l’ASSE s’y retrouve financièrement.

Articles liés