Accès direct au contenu

Foot - ASSE

ASSE : L’Europe, et après…

Avec sa victoire dimanche face à Montpellier (2-0), l’ASSE est assurée de disputer la Coupe d’Europe la saison prochaine. Mais les Verts ont-ils les moyens de briller dans cette compétition ?

Quatrième de Ligue 1 à deux journées du terme du championnat, l’ASSE a assuré dimanche sa qualification pour la prochaine Europa League. Les Verts, s’ils parviennent à terminer quatrièmes, ils ont cinq points d’avance sur l’OL, devront disputer un tour de barrage fin août pour se qualifier pour la phase de poule. Un barrage qui leur avait été fatal la saison dernière face aux modestes danois d’Esbjerg. Les Verts vont-ils franchir un palier à l’échelle européenne ? L’ASSE 2014-2015 sera-t-elle vraiment mieux armée ? Le chantier de l’été dans le Forez s’annonce très important…

Mercato - ASSE : Galtier s’est-il trompé avec Tabanou ?

STOPPER L’EXODE DES CADRES

En effet, depuis plusieurs mois, l’ASSE progresse. Incontestablement. L’ASSE va sans doute terminer 4ème de Ligue 1, son meilleur résultat depuis bien longtemps. Le club s’est stabilisé dans le premier tiers du classement aujourd’hui. Les finances sont saines. Mais l’ASSE perd bon nombre de ses meilleurs joueurs lors de chaque mercato. Pierre-Émerick Aubameyang (14M d’euros), Josuha Guilavogui (10M), Kurt Zouma (15M) et Faouzi Ghoulam (5,5M) sont partis dernièrement, ou vont le faire cet été. Stéphane Ruffier et Benoît Trémoulinas devraient eux aussi quitter le Forez lors du prochain mercato estival. Un à un, l’ASSE perd tous ses cadres. Sans vraiment tenter de les retenir. Comme une fatalité…

LE SALARY CAP A FAIT SES PREUVES MAIS…

En 2010, l’ASSE a instauré un salary cap. Un système qui fonctionne très bien depuis quatre ans. L’ASSE est certainement le club le mieux géré derrière les mastodontes PSG et Monaco. L’ASSE est un club sain financièrement. Seulement, pour briller en Europe, l’ASSE peut-elle encore se permettre de perdre ses meilleurs joueurs lors de chaque mercato ? Avec le salary cap tel qu’il est actuellement, l’ASSE va avoir beaucoup de mal à lutter. Beaucoup de mal à conserver, dans le futur, des joueurs mais aussi beaucoup de mal à recruter des éléments pour franchir des paliers…

L’ASSE À UN TOURNANT HISTORIQUE

Cet été, l’ASSE va pourtant devoir recruter en masse. Un attaquant, un défenseur central, un milieu défensif, un arrière gauche sont attendus dans le Forez. Mais Roland Romeyer, le président du directoire de l’ASSE, a déjà prévenu il y a quelques jours dans L’Equipe. Pas de folies sont prévues : « On n'investira pas plus de 3 millions d'euros sur un joueur. C'est pour ça qu'on a consolidé l'effectif » . Est-ce suffisant pour briller sur la scène européennée ? Pour franchir un palier supplémentaire en Ligue 1 ? Pas sûr… Pourtant, l’ASSE a un boulevard. Le LOSC, l’OL et l’OM souffrent économiquement depuis plusieurs mois et l’ASSE pourrait prendre un net avantage sur ses rivaux directs… À condition de bousculer sa stratégie, une stratégie qui fonctionne depuis des mois mais qui semble avoir atteint ses limites aujourd’hui.

Articles liés