Accès direct au contenu

Balle au centre

ASSE Janot ecarte Sarkozy et Hollande

Entre Hollande qui se rend à Bernabeu pour voir l'OL et Brunel qui s'attaque aux transferts du PSG, la politique et le foot ne cessent de s'entrechoquer. La preuve, avec l'engagement politique de Janot.

Et Stéphane Ruffier arriva. Début juillet et sans prévenir, l’AS Saint-Etienne recrute un nouveau gardien, jusqu’ici à Monaco. Jérémie Janot, en place depuis des années, se sent quelque peu floué. Depuis, l’atypique portier vert se ronge le bout des gants sur le banc de touche de Geoffroy-Guichard. Et apparemment, ça donne des idées.

« C’est une alternative crédible »

Après avoir déclaré son amour pour le MoDem sur son Twitter, Jérémie annonce aujourd’hui au quotidien régional Le Progrès qu’il s’engage aux côtés de François Bayrou. Les explications de l’intéressé : « Ça fait un moment déjà que j’en parlais avec ma femme, que j’aimais bien la philosophie et l’orientation politique de François Bayrou. On s’est contacté, je l’ai eu au téléphone par l’intermédiaire de Gilles Artigues. C’est quelqu’un qui rassemble, qui ne tombe pas dans les clivages gauche-droite, qui peut très bien se servir d’une idée ou d’une autre. Pour moi, c’est une alternative crédible à ce qu’on voit aujourd’hui ».

« On est des citoyens comme les autres »

Les sportifs s’allient de plus en plus avec les politiques. Janot, qui se targue de ne pas être un « carriériste », est un citoyen comme les autres : « A un moment donné, on veut enfermer les sportifs dans un carcan. On est aussi des citoyens comme les autres, avec des idées, des orientations politiques comme, je pense, quasiment 60 millions de français. On n’est pas différent des autres, on est des sportifs de haut niveau, avec un avis ».

Jérémie a même fait un rêve : « Qu'il n'y ait plus de SDF. Ce serait beau. Et possible en France ».