Accès direct au contenu

Ça balance pas mal

Le foot vu par les Guignols

le10sport

Lionel Dutemple, l'une des trois têtes mal-pensantes des Guignols, s'exprime rarement en dehors de son terrain de jeu du 20H. Pour nous, il fait une savoureuse exception, dont voici la première partie...

Aujourd'hui, Lionel Dutemple nous explique comment il traite le football dans les Guignols de l'Info, et raconte Laurent Blanc et Domenech à travers son oeil critique...

« Le foot, reflet de la société »

Ca a toujours été comme ça. Il y a toujours une lucarne consacrée au sport ou à la musique en fin d’émission. Après, on est des fans de ballon, donc on choisit plus souvent le sport… Ca dépend vraiment des moments, on ne parle que de ce qui nous fait marrer. En ce moment, c’est David Guetta. Le foot, on continue à en parler car dans une quotidienne, il faut trouver huit sujets, tu te raccroches aux idées les plus fortes, et un match des Bleus, c’est fort. Le foot, c’est le reflet parfait de la société d’aujourd’hui : des mecs individualistes, qui n’ont rien à faire de la solidarité. C’est du foot de droite quoi !

 « Blanc et son raisonnement simpliste »

Quand on l’a vu en conférence de presse, on a trouvé ça hallucinant ! On s’est dit qu’il avait reçu des consignes de « ouf » de la Fédération pour essayer d’expliquer et de donner une bonne image après Domenech. Il faut se rappeler de Blanc avant, il était quand même moins bavard. Et là, c’était une conférence de presse par jour, pendant une heure et demie… Du coup, il s’est mis à tout expliquer aux journalistes, un peu comme à des enfants : « Pour gagner un match, il faut avoir le ballon. Pour avoir le ballon, il faut le récupérer. Pour le récupérer, il faut des récupérateurs. Si on met plus de récupérateurs, on met moins d’attaquants, etc… » Attends, c’est bon, merci, on a compris ! Un raisonnement simpliste de footballeur quoi… On commence tout juste le personnage et pour un début, franchement, il y a eu pire. On a un gimmick « je crois que bon », on sait comment il parle, comment il pense.

« Domenech : une tête de con rigolote »

Lui, on a mis beaucoup de temps avant de le trouver. On en a fait un « gros con » bien avant que tout le monde s’en rende compte (rires) ! Mais quand la France s’est mise à le détester, c’est là qu’on a commencé à se marrer. Moi, j’adore ce mec ! C’est une tête de con rigolote. C’est quand même pas lui le fautif ! En 2008, si la Fédé, une sorte de mafia, n’avait pas eu peur de France 98, elle n’aurait pas gardé Domenech. Raymond, même quand il était joueur, il était comme ça… Aujourd’hui, sa pub pour le poker, c’est un régal ! Raymond, si tu m’écoutes, je t’aime ! Il est mythique, c’est presque dommage de savoir qu’il va disparaître des Guignols.

La suite de cet entretien demain sur le site du 10 Sport avec en exclusivité les noms des joueurs de L1 qui ont échappé (pour l'instant) à leur marionnette, l'OM et le "gros Gignac" et un portait décapant de Pierre Ménès...