Accès direct au contenu

Onde de choc

Le coup dépaule destructeur dAdriano

Non, Adriano n’est pas mort. Certes, il ne régale plus de ses lourdes frappes les résumés des soirées de Ligue des Champions, mais il officie toujours dans le championnat brésilien. Avec toujours la même puissance.


Encore un joueur passé à côté d’une énorme carrière, pour avoir préféré les barbecues aux entraînements supplémentaires. Il avait pourtant éclaboussé de toute sa robustesse le championnat italien à son arrivée. D’abord à Parme, puis à l’Inter Milan. Mais son comportement, trop éloigné des exigences professionnelles, enquiquine ses dirigeants. Adriano prend du poids, n’avance plus et retourne au Brésil.


Aujourd’hui aux Corinthians, Adriano trimballe son surpoids. Couplé à sa puissance naturelle, cela peut faire des dégâts. Comme lors de cet entraînement, la semaine dernière. « Ce n’est pas de ma faute si c’est un maigrichon », grogne-t-il après avoir envoyé valser un coéquipier un peu frêle.


La patte gauche aussi, est toujours là.