Accès direct au contenu

Surprises

La liste

le10sport

Quelques heures avant l'annonce de Raymond Domenech, la rédaction du 10 Sport donne sa liste des 23 pour affronté les Féroé et l'Autriche. Avec plusieurs surprises.

Gardiens de but

A côté des inamovibles Hugo Lloris et Steve Mandanda, la rédaction prend le pari Sébastien Frey. Face à Lyon, le portier de la Fiorentina a une nouvelle fois prouvé qu'il avait le niveau international. Ses prestations avec la Viola en Série A sont irréprochables. Si Carrasso ou Douchez peuvent également prétendre, nous donnons une deuxième chance à Frey.

Défenseurs

Au poste d'arrière gauche, Patrice Evra et Gaël Clichy sont indiscutables. A droite, Fanni et Sagna se dégagent encore, même su un Mathieu Chalmé aurait pu pourquoi pas faire son trou. Dans l'axe, Eric Abidal est en pole-position pour l'axe gauche en compagnie de Gallas. Squillaci, indiscutable à Séville et buteur récemment, fait valoir sa solidité. La grosse cote de la rédaction est le retour de Philippe Mexès. Julien Escudé est complètement passé à côté face à la Roumanie et a montré ses limites. Alors que l'Autriche se profile à nouveau, rappeler Mexès aujourd'hui pourrait lui permettre de boucler la boucle en tournant la page du triste cauchemar de Vienne. Et peut-être lancer enfin son aventure en Bleu. Tout le monde t'attend Philippe !

Milieux de terrain

Là encore, beaucoup de classique et la surprise du chef. Au poste de milieu défensif, Alou Diarra, absolument enthousiasmant à Turin face à la Juve, monte tellement en puissance que l'avantage de Toulalan en Bleu n'est plus du tout évident. D'autant plus que le Lyonnais accumule les matches dans l'axe. Lassana Diarra est quant à lui incontournable. Mais comment se passer aujourd'hui du profil de relayeur d'un Benoit Cheyrou ? Fer de lance de l'OM, l'ancien auxerrois apporterait un profil inédit avec une patte gauche qui pourrait, qui plus est, être bien utile sur coup de pied arrêté. Patrick Vieira, rarement titulaire du côté de l'Inter, et peut être plus si indispensable aux Bleus, est donc laissé de côté. Du côté des offensifs, pas grand chose à dire sur les sélections de Ribéry, Gourcuff et Malouda, tous trois indiscutables.

Attaquants

Difficile de se passer du premier quatuor. On pourrait reprocher à Karim Benzema sa langue bien pendue, à André-Pierre Gignac son absence de réussite du moment ou à Nicolas Anelka sa prestation insipide face à la Roumanie. Mais leurs qualités sont aujourd'hui indispensables à l'Equipe de France. Une formation dont le patron est plus que jamais, depuis le dernier rassemblement, Thierry Henry. Monté au front sur le terrain et en dehors, le Catalan sort enfin de sa coquille et les Bleus ont peut-être trouvé un vrai leader. Enfin, pour la place de dernier attaquant, Loïc Rémy, Sidney Govou ou Bafé Gomis aurait pu prétendre à un ticket. Mais la rédaction du 10 Sport, audacieuse, fait le choix David Trezeguet ! Trezegol a retrouvé le chemin des filets et son profil de tueur des surfaces manque cruellement à des Bleus en manque de réussite offensive. Allez Raymond, mets ta fierté de côté et appelle le meilleur de tous nos attaquants dans les 18 mètres !