Accès direct au contenu

Foot - Coupe du monde

Daniel Alves : « Trouver une équipe coûte que coûte »

Daniel Alves

A un an et demi de la Coupe du Monde qui se déroulera sur ses terres en Brésil, Daniel Alves s’inquiète de la situation actuelle de la Seleçao. Le latéral droit de FC Barcelone estime, au même titre que Cristiano Ronaldo, que le Brésil ne fait pas partie des cinq meilleures nations du football à l’heure actuelle étant donné son manque de régularité. Interrogé sur le site officiel de la FIFA, il s’est expliqué en détail sur le sujet.

Le sens du devoir

« Nous avons une sélection qui, du fait de ne pas jouer de matchs de compétition, n'a pas pu évoluer. En plus, nous avons des joueurs très jeunes qui sont en train de vivre un processus à la fois très rapide et très important, car ce sont eux qui vont défendre les couleurs du Brésil à la Coupe du Monde. L'idée est de profiter de la Coupe des Confédérations pour mettre en place une équipe et s'y tenir. À un an et demi du Mondial, il va être temps de trouver une équipe coûte que coûte. Au final, on jouera quand même le Mondial, même si nous ne trouvons pas l'équipe-type. Avec ce que nous aurons, nous allons devoir endosser la responsabilité de tout un pays. Et qu'on le veuille ou non, c'est un poids, une responsabilité. L'important est que chacun se regarde en face et sache combien il est important de défendre ce maillot. C'est avec cet état d'esprit que nous allons former une grande équipe. La qualité, elle, a toujours été là », explique le Catalan.