Accès direct au contenu

Poste à pourvoir

Clubs anglais cherchent arriere gauche desesperement

A ce poste essentiel dans le football moderne, seuls quelques élus dictent le tempo outre-Manche. Top 5 des meilleurs arrières gauches de la Premier League.

L’entraîneur de Liverpool, Kenny Dalgish a fait du recrutement d’un latéral gauche sa prochaine priorité. Une rumeur fait état de l’intérêt de Liverpool pour celui de Newcastle José Enrique. Il faut dire que Glen Johnson suffit à peine à dépanner, le latéral droit de formation étant de plus en plus mauvais. Chose rare mais dont on peut se vanter, 2 Français figurent parmi notre sélection.

1 - Patrice Evra (Manchester United)
En numéro 1 incontestable on retrouve donc le frenchie mancunien. Aussi bon offensivement que défensivement, le latéral expérimenté a été parfois titularisé au poste de milieu gauche. Référence pour son entraîneur, il n’a pas encore obtenu les faveurs de Laurent Blanc qui lui préfère pour l’instant Eric Abidal.

2 - Ashley Cole (Chelsea)
Les saisons passent mais ne semblent pas affecter le joueur de Chelsea Ashley Cole. Autant indispensable dans son club qu’en équipe d’Angleterre, sa complicité avec Malouda en a fait voir de toutes les couleurs à ses adversaires la saison dernière. Capable de faire plusieurs montées et retours express par match, il tient son couloir gauche comme aucun autre.

3 - Gaël Clichy (Arsenal)
Deuxième frenchie de ce TOP 5, il s’affirme de plus en plus à son poste. Bloqué en équipe de France par Eric Abidal et Patrice Evra, il aura sa place dans les années à venir. En attendant, il s’applique à réaliser de bons matchs avec les Gunners. Plus porté vers l’offensive il est l’un des symboles de la nouvelle dimension qu’a pris le poste de latéral depuis les années 2000.

Après, ça se complique. Il est difficile de trouver des joueurs indiscutables à ce poste, les 4ème et 5ème places reviennent donc à Alexandar Kolarov de Man City et José Enrique pour vous faire découvrir ce joueur pisté par Liverpool. 

4 - Alexandar Kolarov (Manchester City)
Très bon du temps où il était à la Lazio, Kolarov s’est vu éclipser par les grands noms de son nouveau club de City. Plus prudent lorsqu’il s’agit de monter, le serbe se fait discret mais signe tout de même de bonnes prestations. Reste à voir si les dirigeants ne chercheront pas à avoir mieux, comme à leur habitude ; et puis, avec un chèque en blanc, forcément…

5 - José Enrique (Newcastle)
Cinquième grâce à la rumeur, José Enrique a aligné de grosses performances, contre Arsenal d’abord (4-4), où il défendait sur la fusée Théo Walcott (c’est dire qu’il a des jambes) ; et contre Blackburn ce week-end. Le latéral espagnol de 25 ans semble promis à un bel avenir en Premier League et pourquoi pas en équipe d’Espagne où le poste reste encore à pourvoir.