Accès direct au contenu

Style

Bob Sinclar fetichiste dAgassi

le10sport

Cela faisait un moment que je souhaitais demander à Bob Sinclar où est ce qu'il trouvait toutes ces pièces vintage que portait Agassi à la fin des années 80. C'est désormais chose faite.

Bob Sinclar et moi avons deux points communs. Nous sommes tous les deux nés dans le Finistère (oui, il n’est pas né à Ibiza) et nous vouons tous les deux une admiration sans borne à André Agassi, idole parmi les idoles. Mais ça s’arrête là… Lui a décidé de changer de patronyme, moi non. En même temps, Christophe le Friant, ça sonne plus pêcheur à la criée du Guilvinec que DJ superstar à LA… Mais il a un truc que je n’ai pas (en plus des millions de dollars et des jolies pépées) et que je lui envie: une des collections les plus complètes de t-shirts, shorts et baskets fabriquées par Nike pour Agassi.

Le mimétisme poussé à l’extrême

En marge de la « Soirée d’Amélie » à Coubertin lundi soir où il participait à un tournoi exhibition en compagnie d’Henri Leconte (son partenaire) et d’autres célébrités (Michèle Laroque, Kad Merad, Michel Boujenah), j’ai enfin pu lui poser quelques questions sur son accoutrement du jour (cf photos ci-dessous). C’est dans un clip plutôt réussi tourné à Roland-Garros avec Martin Solveig que j’avais découvert son goût pour se travestir en André Agassi. Si ses retours n’ont rien à voir avec ceux du Kid de Las Vegas, Bob Sinclar a poussé le mimétisme jusqu’à saluer le public d’une révérence typiquement « Agassienne ». Un petit clin d’œil pour initiés…

Tu voues un culte à André Agassi ?

Je fais une collection. Je suis un collectionneur ! J’ai toutes les chaussures d’Agassi, même ses shorts. Pour te dire, j’ai même la tenue blanche qu’il portait à Wimbledon, avec short et legging blanc.

Et comment fais-tu pour les trouver ?

Il y a un gros marché sur internet. Le T-Shirt que je porte ce soir, il est tout neuf, j’ai enlevé l’étiquette tout à l’heure, je te jure ! Il date de 1988 et j’ai encore la boîte !

Et tes chaussures, elles sont introuvables, même sur le net (j’ai moi-même essayé, en vain) !

Mais si, sur eBay ! Enfin, ce modèle ne date pas de l’époque, c’est une réédition. En revanche, mon short, là, c’est du vintage, d’origine. Mon survêt aussi…

Grand fan d’Agassi donc…

A fond, depuis toujours ! Quand il est arrivé, il a révolutionné le tennis, par ses tenues, son attitude. C’est le premier à avoir compris l’association de l’image et du sport. Il nous à fait rêver… C’était un peu triste avant mais lui, ses cheveux blonds, son bandeau…

Tu l’as déjà rencontré André ?

Non, jamais. Mais faudrait que j’aille à Las Vegas. Là-bas, il fait des trucs extraordinaires. Je travaille avec une amie en Italie qui s’occupe des VIP sur plusieurs tournois et elle m’a dit : « je le connais bien, on va aller le voir un jour à Las Vegas ». Et je vais débarquer comme ça ! Il va me voir et il va me dire : « tu me fais rêver ! »