Accès direct au contenu

Caliméro, c’est fini

Benzema nest plus le souffre douleur de Mourinho

A son arrivée au Real Madrid, José Mourinho était souvent derrière Karim Benzema. Ce temps-là est révolu, «The Special One» a trouvé un autre vilain petit canard à houspiller. Sacré José Mourinho. Toujours défendu par ses joueurs devant les caméras, on a pourtant toujours l’impression qu'il gueule sur tout le monde, y compris sur ces derniers.

Depuis quelques semaines, Karim Benzema échappe à la règle. En conférence de presse, «The Special One» a même dit beaucoup de bien sur lui. «Il est bien meilleur qu'en début de saison. Il montre une disponibilité physique et mentale très élevée avec beaucoup de mouvements et de dynamisme. Il fait jouer les autres et marque quelques buts

Mourinho lâche la grappe de Benzema

Si Mourinho a lâché la grappe de Benzema, c’est bien parce qu’il a trouvé un nouveau souffre-douleur. Une sorte d’anti-stress humain qui s’appelle Raul Albiol. Lors de la dernière séance d’entraînement du Real Madrid, ouverte aux caméras d’Antena 3, le technicien portugais a mis la pression sur tout son groupe, leur demandant de redoubler de concentration et de travail. Mais Albiol a pris cher. «Albiol, on ne dort pas là, allez. Contrôle, parle, allez».

Alvaro Arbeloa, aussi, a eu droit à sa petite charge amicale. «On n’y est pas là, on y est pas du tout, allez».

La dernière saillie est arrivée quand un de ses joueurs a raté une passe. «Concentration de merde». On espère juste que ce n’est pas la marmotte Albiol…

Articles liés