Accès direct au contenu

Avis

Arsenal Ousmanov : « Wenger est sacrifié »

wenger

Alors qu’il ne cache pas son envie de devenir un jour le propriétaire d’Arsenal, le milliardaire russe Alicher Ousmanov évoque Arsène Wenger dans un entretien accordé à L’Equipe : « Il est pour moi parmi les meilleurs entraîneurs de football contemporains. Mais ce n'est pas simple pour lui (…) Je pense qu'il mérite qu'on recrute à Arsenal, quand on en a besoin, les meilleurs joueurs et non qu'on se satisfasse de vendre les meilleurs éléments à nos adversaires. Dans ce cas, on peut alors tout lui demander. Mais, aujourd'hui, il est sacrifié. À cause de la politique, et nous en sommes tous coupables. »

« Sa grande performance ? Avoir créé deux équipes »

Celui qui détient 29% des parts du club londonien regrette de voir partir les meilleurs joueurs chaque année : « C'est une tristesse. Ça ne peut pas être douloureux parce que ce sont des choix de personnes libres. Il n'y a rien de mauvais à vouloir gagner plus, je peux le comprendre. Maintenant, la grande performance d'Arsène Wenger, sur l'ensemble de ces dix dernières années, c'est d'avoir créé deux équipes : celle qui aujourd'hui continue à jouer pour ses adversaires et celle qui, pour l'instant, tente d'être parmi les leaders de la Premier League (…) C'est impensable que les actionnaires reçoivent des rémunérations folles et que, en même temps, pour de petits articles dans un contrat, on perde des joueurs clés, des symboles comme (Robin) Van Persie, (Mathieu) Flamini ou (Patrick) Vieira. On aurait dû augmenter leur salaire dès qu'ils ont commencé à être courtisés, à regarder ailleurs. Je ne sais pas pourquoi on ne le leur a pas proposé », déclare-t-il.

Découvrez Le 10 Sport de cette semaine, en kiosques ou en ligne