Accès direct au contenu

Changement tactique

Arsenal : La révolution tactique que prépare Wenger

Arsenal : La révolution tactique que prépare Wenger

À 11 points de la tête de la Premier League après seulement onze journées, Arsenal n’a pas réussi à accrocher le bon wagon. La faute à une défense de plus en plus fébrile qu’Arsène Wenger compte bien remanier.

Après un début de saison solide sur le plan défensif avec 4 buts encaissés en 7 matchs, l’arrière-garde des Gunners vit une période délicate depuis quelques temps. Privé tout d’abord de leur gardien titulaire, Wojciech Szczesny, depuis au moins deux mois, les Gunners ont encaissé 15 buts lors des 7 derniers matchs, soit le triple par rapport au début de saison. Les faits marquants ne manquent pas. Il y a d’abord ce fameux match de League Cup à Reading (5-7). Ces cinq buts encaissés n’auront finalement pas coûté la qualification aux hommes d’Arsène Wenger mais tout ne tourne pas rond. Les Gunners restent d’ailleurs sur trois matchs sans victoire, dont deux matchs nuls (2-2 et 3-3). Une fébrilité défensive qui coûte cette fois-ci chère dans la course au titre et à l’Europe en Premier League. Le derby londonien face à Tottenham samedi sera peut-être l’occasion de mettre en place sa nouvelle tactique pour rectifier le titre.

Changement de cap

Fidèle à son 4-3-2-1, Arsène Wenger pourrait bien décider de changer sa position pour relancer une défense à la peine. Selon le Daily Mail, il envisagerait de mettre en place une défense à cinq. Ce changement tactique permettrait aux Gunners de se rassurer défensivement, tout en gardant une certaine volonté d’attaquer. L’apport des latéraux (Sagna et Gibbs) sera crucial dans ce système tandis que certains joueurs sur le plan offensif seront forcément laissés sur le banc (Gervinho, Oxlade-Chamberlain, Ramsey,…). En discussion avec son staff depuis le début de la semaine dernière, Wenger n’avait pas eu le temps de tester sa tactique face à Schalke 04. Le derby londonien à l’Emirates Stadium pourrait être le bon moment. Surtout si Szczesny et Gibbs effectuent leur retour dans le même temps. Une mise en place qui sera cependant compliquée à cause des matchs amicaux si chers à Arsène Wenger…