Accès direct au contenu

Foot - Arsenal

Arsenal : Arsène Wenger «en état de choc» au moment des attentats...

Ce week-end, Arsène Wenger était à Paris et aurait dû assister à la rencontre entre la France et l’Allemagne. Toutefois, en retard, l’entraîneur d’Arsenal est resté à son hôtel. S’il n’était pas à Saint-Denis au moment des attaques, il a tout de même été choqué comme il l’a expliqué à L’Équipe : « Vous vous demandez ce qu'il se passe. Personnellement, j'étais plus en état de choc qu'effrayé. Il y avait plusieurs zones d'attaque alors on se sentait en sécurité nulle part. Nous étions en sécurité dans l'hôtel, mais les rues étaient vides ».