Accès direct au contenu

Là, ça craint

À Arsenal des produits étranges circulent

Paul Merson, qui a notamment joué à Arsenal au début de l'ère Arsène Wenger entre 1996 et 1997, accuse le club anglais de lui avoir fourni une étrange substance ?

C’est dans un entretien accordé à nos confrères de So Foot que Paul Merson, âgé de 43 ans et qui a notamment porté le maillot d’Arsenal entre 1996 et 1997 sous Arsène Wenger, a sorti sa bombe. Les propos de Merson commencent à faire beaucoup parler en Angleterre puisque The Sun a relayé l’information ce jeudi. Extraits :

Du café en barre
« Juste avant le coup d’envoi d’un match contre Blackburn, Arsène nous donna à tous une tablette brune. C’était de la caféine pure, l’équivalent de dix tasses Starbucks. Mon cœur a commencé à faire des bonds ».

Un liquide jaunâtre non identifié
« Les veilles de gros matchs, on nous injectait dans le bras un produit jaunâtre. La seringue était effrayante, mais je ne me suis jamais posé aucune question. A partir du moment où tu fais confiance à un entraîneur, tu prends tout ce qu’il te demande de prendre ».

Jus d’orange mélangé à de la créatine
Tous les matins, à cette époque, les footballeurs recevaient également « un jus d’orange mélangé à de la créatine », toujours selon Merson. Le menu était par ailleurs tout ce qu’il y a de plus diététique avec des produits vitaminés et des brocolis cuits à la vapeur.