Accès direct au contenu

Cyclisme

Cyclisme : Malgré les attentats, Christian Prudhomme rassure pour le Tour de France

Avec les derniers attentats en Belgique, la question de la sécurité des événements sportifs est au cœur des questions. Christian Prudhomme s’est voulu rassurant concernant le Tour de France.

Cet été, la France accueillera les plus grands événements sportifs. Avec l’Euro 2016 et le Tour de France, des nombreux spectateurs se trouveront dans l’hexagone ces prochains mois. Et avec le contexte actuel et les attentats, la sécurité est devenue la priorité du gouvernement. Dans des propos rapportés par L’Équipe, Christian Prudhomme s’est prononcé sur le déroulement du Tour de France en juillet.

« Pas de remise en cause »

« Inquiet ? Il ne faut pas ajouter de la peur à la peur. J’ai en mémoire le grand départ du Tour de France 2007 à Londres. C’était deux ans jour pour jour après les attentats dans le métro londonien. Et on avait eu une journée de fête absolument exceptionnelle. Chacun vivant l’événement comme on vit ‘’habituellement’’ ce type d’événement dans nos sociétés. Et c’est évidemment ce qu’il faut continuer à faire. Londres 2007, on ne l’a pas mesuré nous Français. Mais pour eux ça voulait dire quelque chose de très fort. Et ils nous ont donné une leçon. Une vraie leçon d’un grand peuple démocratique. Une remise en cause du Tour de France ? Non, il n’y a pas la moindre remise en cause de la tenue du Tour de France, comme le Premier ministre Manuel Valls l’a dit après les attentats de Bruxelles. Ici, dans la Manche où auront lieu les 3 premiers départs d’étapes, on est sur la même longueur d’onde. Pas un seul élu du département n’a évoqué le sujet avec moi », explique Christian Prudhomme.

Articles liés