Accès direct au contenu

Basket

Basket - NBA : Cet ancien coéquipier de Jordan qui tacle Durant et les Warriors !

À la suite de la saison historique des Warriors, nombreux les comparaient à la dynastie des Bulls de Michael Jordan. Cependant, la venue de Kevin Durant a changé la donne selon Scottie Pippen.

Dans les années 1990, les Chicago Bulls ont dominé NBA. En 8 ans, l’équipe amenée par Michael Jordan a remporté 6 titres. Dans le monde de la balle orange, la dynastie des Bulls est considérée comme l’une des plus grandes de l’histoire. Sur les trois dernières saisons, les Golden State Warriors ont accédé trois fois aux Finals pour 2 titres. Lors de la saison 2015-2016, l’équipe amenée par Stephen Curry bat le meilleur bilan sur une saison régulière : 73-9. Un record qui était détenu par les Chicago Bulls de Jordan, qui avaient obtenu un bilan de 72-10 lors de la saison 1995-1996. Cependant, pour Scotti Pippen, ancien coéquipier de Michael Jordan, les Golden State Warriors ne peuvent pas être considérées comme une dynastie, pour une seule raison : l’arrivée de Kevin Durant.

« Ils ont récupéré le meilleur joueur après avoir gagné un titre »

« Vous dites qu’ils sont en train de construire leur dynastie, mais je ne le vois pas de cette façon. Ils ont pris celui qui était probablement le meilleur joueur de la ligue après avoir gagné leur premier titre. Je ne considère pas ça comme une dynastie. Ils ont récupéré le meilleur joueur après avoir gagné un titre et perdu une finale en le défendant. Je ne vois pas ça comme une dynastie, je pense que le fait d’avoir pris Kevin Durant a modifié le niveau de respect que j’ai pour eux et cette notion de dynastie. Je trouvais qu’ils s’étaient construits de manière naturelle jusqu’à ce qu’ils prennent Durant, et je pense que c’est vraiment un tournant. Les dynasties, c’est lorsque des équipes font des choses uniques, différentes. Même l’année où ils ont gagné 73 matchs, ils ont perdu le titre. Donc ce n’était pas une saison de dynastie. Puis la suivante ils gagnent le titre, donc on ne peut pas faire machine arrière et dire qu’on peut ajouter cette année à leur histoire, parce que Kevin Durant n’était pas là à ce moment-là », a-t-il déclaré dans des propos rapportés par Basket USA.

Articles liés