Accès direct au contenu

Tennis

Tennis : L'émotion de Benneteau après sa demi-finale au Masters 1000 de Paris-Bercy !

Julien Benneteau est revenu sur ses exploits sur les courts de l'AccorHotels Arena.

Denis Shapovalov, Jo-Wilfried Tsonga, David Goffin, Marin Cilic... Voici donc la liste des victimes de Julien Benneteau en ce Masters 1000 de Paris-Bercy, mais le Français se sera arrêté au stade des demi-finales après son revers face à Jack Sock (7-5, 6-2). Le 83e mondial peut néanmoins afficher un grand sourire, lui qui participait à ce tournoi pour la dernière fois de sa carrière, et dans des déclarations rapportées par L'Équipe, Benneteau revient sur sa magnifique semaine sur les courts de la capitale.

« J'ai vécu des moments très forts, pour lesquels je me suis accroché ces deux dernières années »

« De quoi suis-je le plus fier sur cette semaine ? D'avoir joué quatre matches de suite de très haut niveau : contre Shapovalov, Jo (Tsonga), Goffin et Cilic. J'ai vécu des moments très forts, pour lesquels je me suis accroché ces deux dernières années. Je tenais à partager cela avec ma famille et mes amis, ici à Paris. C'est une semaine qui restera à jamais marquée. Ai-je manqué d'énergie sur cette demi-finale ? Oui, je pensais que j'en aurais davantage. (Sock) m'a fait mal d'entrée avec certains rallyes où il prenait le contrôle de l'échange. C'est ce que je voulais éviter. Il a été meilleur dans tous les compartiments. Il aurait fallu que je serve mieux et que j'ai un peu plus de jambes. Là, c'était compliqué, même si sur le premier set, ça ne se joue pas à grand chose. Honnêtement, la dizaine d'années d'écart a peut-être aussi fait la différence, en fin de semaine. Pour moi, c'était compliqué de tenir cette intensité. J'avais les jambes lourdes, dures, ça m'a empêché de bien pousser au service et de tenir en bout de course au revers. Et à force de prendre des coups, j'ai perdu en lucidité. Ça se traduit par des coups qui sortent quand hier ils restaient... », avoue Julien Benneteau.

Articles liés