Accès direct au contenu

Invasion rapace

Roland-Garros : une inquiétante invasion de faucons

Les dirigeants de Roland-Garros ont tout prévu cette année à la Porte d’Auteuil. Afin de lutter contre la présence envahissante de pigeons, ils ont décidé de lâcher des faucons pour les faire fuir. Un procédé connu.

Wimbledon a, là aussi, un temps d’avance. Le Grand Chelem britannique, référence des joueurs, a mis en place depuis plusieurs années une technique pour faire fuir les pigeons du All England Club : le « recrutement » de faucons. Devant la faible efficacité de la stratégie des haut-parleurs, testée en 2011, les dirigeants de Roland-Garros leur ont emboîté le pas pour cette édition 2012. Tous les jours, de 6 h 30 à 8 h 30, 8 rapaces surplombent la terre battue parisienne à la recherche de leurs proies à plumes.

Une vitesse de 300km/h !
007, Rocky ou Chuck sont les meilleurs chasseurs de la bande. « A notre arrivée, affirme le fauconnier en chef Ludwig Verschatse, il y avait une trentaine d’individus sédentaires qui sont partis depuis. Mais nous devons rester toute la Quinzaine, car un pigeon, c’est … idiot ! Il ne transmet pas l’information à ses congénères. Et il faudrait trois générations de fauconniers pour chasser tous les pigeons de Paris ! » Parfois au chômage technique, les oiseaux (50 cm de long et 1 mètre d’envergure) piquent régulièrement à plus de 300 km/h sur des pigeons vulnérables. A cette vitesse, ils devraient vite déguerpir.