Accès direct au contenu

Conviction

Wenger n’a pas peur du Barca

C'était l'épouvantail du tirage. Arsenal a hérité du Barça, grandissime favori pour l'édition 2010-2011 de la Ligue des Champions. L'occasion pour Wenger de montrer que ses gamins ont bien grandi?

Première bonne nouvelle, le très probable retour de Samir Nasri, l’homme fort de la première moitié de saison des Gunners, pour le match aller. Deuxième point positif, Arsenal a renoué avec la victoire. Effacé, ce terrible accroc de la journée précédente, quand les joueurs de Wenger menaient 4 buts à 0 à la mi-temps avant de se faire rejoindre en tout fin de match. Arsène respire : « Nous avons montré que l’on n’avait pas la gueule de bois suite au match de Newcastle. On l’a prouvé par le nombre d’occasions. On aurait pu mettre plus de buts, mais leur gardien Wayne Hennessy était très inspiré. Il a fait un match exceptionnel ». L’Alsacien poursuit : « Il était important de rester concentré sur le match d’aujourd’hui. Nous sommes toujours en course en championnat, sans avoir pensé à Barcelone ».

 Wilshere, le crack

 Si il y a bien un joueur qui détourne toutes les attentions aujourd’hui, c’est bien le jeune Jack Wilshere, épatant chez les Gunners et en équipe nationale. Pour Wenger, il fait laisser le minot tranquille : « Vous lui donnez trop de responsabilités. On a besoin de onze joueurs en pleine forme pour affronter la meilleure équipe du monde ». Le salut passera, pour le coach londonien, par de l’audace : « L’an dernier, on a montré trop de respect. Nous ne sommes pas favoris, mais j’y crois ».